AULAGNIER Alexandre

Par Claude Pennetier, Justinien Raymond

Né le 6 décembre 1864 à Saint-Étienne (Loire), mort le 22 septembre 1952 à Bagnolet (Seine) ; ouvrier menuisier puis employé ; militant socialiste de la Seine ; coopérateur.

Venu jeune à Paris, Aulagnier adhéra en 1882 au CRC qu’il suivit en 1901 au Parti socialiste de France et en 1905 au Parti socialiste SFIO dans lequel il devint un admirateur fervent de Jaurès. Mais aussi, tant que dura son activité professionnelle, il fut un actif militant syndicaliste. Il tint le secrétariat de l’Union des syndicats de la Seine de 1906 à décembre 1908 ; il fut alors remplacé par Savoie. En 1907, sous le gouvernement de Clemenceau, il fut poursuivi à propos de l’affiche antimilitariste et fit trois mois de prison préventive avant d’être acquitté par le jury de la Seine. Il fut à nouveau poursuivi l’année suivante au lendemain des événements tragiques de Villeneuve-Saint-Gerges : alors, il gagna la Belgique jusqu’au moment où un non-lieu lui rouvrit le chemin de Paris. En 1909, il fonda à Bagnolet (Seine), où il habitait alors, la coopérative de consommation « l’Avenir socialiste ».

Tout en se dévouant à de multiples œuvres laïques, Aulagnier milita dans la fédération socialiste de la Seine qu’il représenta aux congrès nationaux de Chalon-sur-Saône (octobre 1905), Limoges (1906), Nancy (1907), Saint-Étienne (1909) et Lyon (1912). En 1902, il avait été le candidat de l’USR aux élections législatives dans la 1re circonscription de Sceaux et avait obtenu 1 461 voix sur 14 532 votants. En 1906, candidat du Parti socialiste SFIO dans la deuxième circonscription du VIe arr. de Paris, il recueillit 709 voix sur 10 264 votants. Dans tout l’arrondissement, il en groupa 1 567 sur 16 989 votants en 1910. Il appartenait, à la fin de sa vie, à la section de Bagnolet dont il était un des fondateurs. Employé, Alexandre Aulagnier il était, en 1923-1924, membre de la C.E. de la Fédération de la Seine.

Il se présenta sans succès aux élections municipales du 16 décembre 1928 et au conseil général le 26 mai 1929. Il était président de la section locale de la Ligue des droits de l’Homme.

À sa mort, il était vice-président d’honneur du groupe des « anciens » du Parti socialiste SFIO.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article76489, notice AULAGNIER Alexandre par Claude Pennetier, Justinien Raymond, version mise en ligne le 18 octobre 2010, dernière modification le 29 avril 2017.

Par Claude Pennetier, Justinien Raymond

SOURCES : Compère-Morel, Grand Dictionnaire socialiste, p. 1030. — Comptes rendus sténographiques des congrès du Parti socialiste. — Le Populaire, 30 novembre 1934. — Le Vétéran socialiste, n° 8 de novembre 1952. — Arch. Com. Bagnolet. — Bulletin fédéral, 8 août 1924. — Arch. Jean Zyromski, dossier Fédération de la Seine.

Version imprimable Signaler un complément