GOHEL Céleste, Ernestine, Pélagie

Par Jacques Girault, Julien Veyret

Née et morte à Cherbourg (Manche), 11 septembre 1905- 22 février 1998 ; professeur technique adjointe ; militante syndicaliste dans la Seine.

Fille d’un surveillant technique à l’arsenal maritime, père de sept enfants, Céleste Gohel obtint le brevet supérieur et le certificat d’études pratiques industrielles en 1922. Elle travailla dans diverses maisons de mode de Paris (rues du Caire, du 4 septembre, des Petits Champs, Royale, Richepanse) puis à l’atelier Langenais à Cherbourg. Elle reçut la médaille d’or au concours des meilleurs ouvriers de France en 1928.

Céleste Gohel enseigna comme contremaîtresse de mode à l’école pratique de commerce et d’industrie de Roubaix (Nord) de 1927 à 1936. Elle devint PTA de mode (spécialité dans les chapeaux) à l’école professionnelle de Vitry (Seine) de 1937 à 1962. Son poste étant supprimé, elle obtint sa mutation pour le lycée technique Bessières en 1962-1963 dans sa section sociale du lycée de Saint-Ouen, puis elle termina sa carrière comme PTA au lycée technique Corvisart en 1964-1965. Elle retourna habiter Cherbourg.

Militante du Syndicat national de l’enseignement technique, Céleste Gohel fut élue suppléante au Conseil supérieur de l’enseignement technique au titre des professeurs techniques adjoints, maîtresses d’atelier et maîtresses ouvrières des écoles nationales professionnelles, des collèges techniques, des sections techniques des collèges et sections professionnelles des cours complémentaires de jeunes filles par 158 voix sur 193 en 1946.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article76459, notice GOHEL Céleste, Ernestine, Pélagie par Jacques Girault, Julien Veyret, version mise en ligne le 27 février 2010, dernière modification le 27 février 2010.

Par Jacques Girault, Julien Veyret

SOURCES : Arch. Nat., F17/ 28487. — Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément