PIVIN Pierre. Pseudonyme à l’ELI : Gérard (version DBK)

Par Claude Pennetier

Né en décembre 1903 à Saint-Cloud (Seine-et-Oise) ; serrurier ; élève de l’École léniniste internationale.

Fils d’un ouvrier jardinier et d’une mère d’“ éducation petite-bourgeoise”, Pierre Pivin fréquenta l’école libre jusqu’à douze ans puis pendant deux ans l’école publique. Il commença à travailler à quinze ans comme serrurier. Il adhéra à la CGTU en 1926 et au Parti communiste en 1927. Le Parti communiste l’envoya à Moscou, suivre les cours de l’ELI, en 1930. lf fut élève de l’École de 3 mois ; le contingent de neuf militants était présenté aussi quelques années plus tard : Martin, base, Région Paris-Sud ; Vincent Raymond, base, Région Est ; Tarlier (exclu) ; Grégoire, base, Paris-Est ; Legrand, base, Paris-Ville ; Cliquet, région du Nord ; Maréchal, exclu ; (Cherdant ?), de Lens et Pivin.

Son autobiographie du 6 octobre 1932 permet de comprendre ses liens avec les orientations ouvriéristes de la région parisienne qui ne doivent pas être confondues avec celle de Barbé et de Celor : “Dans toute cette période, particulièrement en 1929-1930, j’ai subi et pratiqué la politique sectaire qui caractérisait la RP [Région parisienne] à ce moment […] En 1930, j’ai été envoyé par la RP (camarade [Henri] Varagnat) au cours de trois mois à l’École léniniste internationale de Moscou où je suis resté six mois. À mon retour, après quelques mois de travail illégal (Police et garde mobile) avec le camarade [Armand] Latour de la RP et en accord avec Celor*. Depuis plusieurs mois cet appareil ne fonctionne plus, j’ignore les raisons. Voir Jacques Duclos*” écrit Pivin. Il ajoutait : “Sur la politique de groupe, j’ai condamné énergiquement ces pratiques de groupe et la politique qui les caractérisait. Malgré cela je pense que la direction du parti avait aussi de graves responsabilités.” Il vécut à Villemomble mais ne fit pas parler de lui. Une note de la commission des cadres précise : “Entré dans appareil de Latour [avec l’] autorisation de Celor*. Ne pas utiliser dans un poste quelconque […] Voir Duclos*. Il serait peut-être bon de parler avec Pivin sur son travail avec Latour”. Armand Latour (1900-1982) était, en 1928 le dirigeant des groupes d’autodéfense du Parti communiste. On doit à Latour plusieurs brochures internes dont Les problèmes de l’auto-défense.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article75939, notice PIVIN Pierre. Pseudonyme à l'ELI : Gérard (version DBK) par Claude Pennetier, version mise en ligne le 17 janvier 2010, dernière modification le 17 janvier 2010.

Par Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 495 270 4941 : autobiographies des 1er mars 1932 et du 5 octobre 1932 ; 517 1 998.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément