SHAW Bernard [SHAW George Bernard]

Né le 26 juillet 1856 à Dublin ; mort le 2 novembre 1950 à Ayot Saint-Lawrence, Hertfordshire ; fabien, écrivain socialiste.

Bernard Shaw est né à Dublin dans une famille bourgeoise mais de revenus modestes. Après avoir travaillé quelque temps dans une agence immobilière, il quitte l’Irlande pour Londres à l’âge de vingt ans. C’est en Angleterre que s’éveille son intérêt pour la politique.

En 1882, après avoir assisté à une conférence d’Henry George, il est gagné au principe de la nationalisation du sol. Mais c’est surtout l’amitié de Sidney Webb* qui exerce sur lui l’influence la plus durable. En mai 1884 Shaw adhère à la jeune Société fabienne (fondée quelques mois plus tôt) et Webb le rejoint en mars 1885. Désormais les deux amis prennent la tête de la Société, dont ils contribuent à faire une pépinière de talents. Pendant des années Shaw va mener une vie de propagandiste infatigable, au service du mouvement fabien, pour lequel il écrit de multiples brochures. Mais ce n’est pas seulement un théoricien. Il participe activement à l’organisation pratique et à la vie quotidienne de la Société fabienne n’hésitant pas à écrire : « Il faut vraiment être un adhérent convaincu du socialisme pour accepter de lui consacrer chaque semaine deux ou trois soirées de discussions, de meetings, d’enquêtes même, à la va-vite et sans éclat, plutôt que d’aller au théâtre, de boire, de danser, de flirter. Pourtant, c’est seulement à cette condition que l’on devient un militant accompli. »

Bernard Shaw a surtout apporté au mouvement fabien l’éclat de sa plume et la force de son argumentation. Avec Webb, il s’est affirmé comme le tenant éclatant d’un socialisme non marxiste et d’un collectivisme « gradualiste ». De 1890 à 1914, il a exercé une très forte influence. En rejetant les postulats de base du marxisme et en présentant une doctrine cohérente, les Fabiens ont ébranlé les postulats révolutionnaires et proposé un socialisme pragmatique en harmonie avec les tendances profondes du mouvement ouvrier britannique. Par ses écrits politiques, les célèbres Essais fabiens (Fabian Essays) publiés en 1889, ou les innombrables brochures sorties de sa plume, Shaw, en compagnie de Webb et d’autres Fabiens, a allié la critique impitoyable du capitalisme industriel et un projet de société garantissant l’avènement « graduel » d’un socialisme démocratique. D’autre part, sur le plan littéraire, par son œuvre théâtrale, Shaw a sapé les valeurs de base du victorianisme et préparé la voie aux transformations radicales des mentalités au XXe siècle.

Mais au cours de Pentre-deux-guerres Shaw, perd confiance dans la démocratie parlementaire et ses sympathies se tournent vers l’expérience soviétique, ce qui le rapproche des Webb. En 1928, il publie « Le guide du socialisme et du capitalisme pour lectrices averties », livre qui sur le plan de la réflexion représente sa contribution la plus importante au cours des années 1920 ; en 1931, il rédige la préface de la réédition des Fabian Essays et ce texte reflète son désenchantement grandissant vis-à-vis de l’idéologie fabienne. Il semble que Shaw, plus que les autres Fabiens, ait su pénétrer le mouvement historique de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, mais il s’est refusé à adopter certaines des conclusions révolutionnaires de ses analyses. Parlant de Shaw, Lénine décrivait l’écrivain comme « un honnête homme fourvoyé chez les Fabiens » et si pareil jugement est trop sévère pour les Fabiens, il éclaire les tensions intellectuelles de la pensée de Shaw.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article75796, notice SHAW Bernard [SHAW George Bernard], version mise en ligne le 7 janvier 2010, dernière modification le 7 janvier 2010.

ŒUVRE : La production de Shaw est énorme et son œuvre est toujours plus ou moins marquée par ses opinions politiques. La plupart de ses pièces ont été traduites en français. D.H. Laurence a édité sa correspondance : Bernard Shaw : collected letters 1874-1897, Londres, 1965 et Bernard Shaw : collected letters 1898-1910, Londres, 1972.

BIBLIOGRAPHIE : A.M. McBriar, Fabian Socialism and English Politics 1884-1918, Cambridge, 1962. — M. et J. Mackenzie, The First Fabians, Londres, 1977. — Dictionary of National Biography, 1941-1950.

Version imprimable Signaler un complément