INKPIN Albert Samuel

Né le 16 juin 1884 à Haggerston, Londres ; mort le 29 mars 1944 à Edmonton, Londres ; dirigeant communiste.

Albert Inkpin s’est lancé très jeune dans la politique. Inscrit à la Fédération social-démocratique (Social Democratic Federation), il en devient le secrétaire adjoint à vingt-trois ans. Il suit les fluctuations de destin de la Fédération, qui se transforme en 1909 en Social Democratic Party (SDP), puis qui, en 1911, fusionne avec des socialistes mécontents et déçus du Labour Party pour former le British Socialist Party. Inkpin en est le secrétaire général de 1913 à 1920.

Au cours de la guerre de 1914-1918, il appartient à l’aile gauche internationaliste et pacifiste du BSP. C’est ce groupe qui donne naissance au Parti communiste de Grande-Bretagne en 1920 et Inkpin joue un rôle prédominant dans la fondation du Communist Party of Great Britain (CPGB) dont il est le secrétaire général de 1920 à 1929 (date à laquelle Harry Pollitt lui succède).

Emprisonné une première fois en 1921 pour avoir publié une traduction des thèses du Comintern, Inkpin est à nouveau arrêté en 1925, en vertu d’une vieille loi de 1797 sur l’incitation à la rébellion (Incitement to Mutiny Act). Il est condamné à une peine d’un an de prison comme récidiviste. En fait, il y a une certaine ironie du sort dans cet acharnement de la justice, car Inkpin était plus un bureaucrate et un administrateur qu’un militant flamboyant. Personnalité terne et tranquille, il n’a jamais correspondu à l’imagerie populaire du révolutionnaire professionnel, agitateur de foules.

Le frère d’Albert Inkpin, Harry, était aussi membre du Parti communiste.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article75664, notice INKPIN Albert Samuel, version mise en ligne le 5 janvier 2010, dernière modification le 7 janvier 2010.

BIBLIOGRAPHIE : L.J. Macfarlane, The British Communist Party : Its Origin and Development until 1929, Londres, 1966. — W. Kendall, The Revolutionary Movement in Britain 1900-1921, Londres, 1969. — J. Klingmann, History of the Communist Party of Great Britain, 2 vol., Londres, 1968-1969.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément