PINEAUD Pierre

Par Gilbert Beaubatie

Né le 13 avril 1936 à Bordeaux (Gironde) ; agent d’administration ; membre du collectif national administratif de la Fédération CGT des cheminots (1975-1983) ; secrétaire du syndicat de Brive (Corrèze) et de l’Union locale CGT de Brive (1987-1989).

Issu d’une famille de cheminots - son père fut chauffeur vapeur et conducteur thermique à Bordeaux (Gironde) et à Bassens (Gironde) -, Pierre Pineaud eut un CAP et un brevet d’études professionnelles. Il débuta sa carrière en 1955, en tant qu’employé mécanographe à la comptabilité « chais » auprès d’un grand négociant bordelais en vins. Appelé sous les drapeaux en 1956, il fut envoyé dès le mois d’octobre en Algérie, d’où il ne revint qu’en décembre 1957.
Un an plus tard, ce fut le retour à la vie civile et, le 30 juin 1959, il entra à la SNCF comme employé au service Voie et Bâtiments de Choisy-le-Roi (Seine). À l’exemple de son père, il adhéra à la CGT en juillet 1960 et fut élu délégué CGT du personnel à Paris-Sud-Ouest à partir de 1962. Sa mutation à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), au mois de juillet 1970, à l’atelier-magasin Équipement, ne mit pas fin à son engagement. Il fut en effet, successivement, délégué du personnel de 1972 à 1975, membre du collectif national administratif de la Fédération CGT de 1975 à 1983, secrétaire du comité d’entreprise à Brive de 1983 à 1986, enfin secrétaire du syndicat des cheminots de Brive et de l’Union locale CGT de Brive de 1987 à 1989. Le 13 avril 1991, il partit à la retraite avec le grade d’agent d’administration ; quelques mois plus tard, il devint trésorier de la section des cheminots retraités de Brive.
Pierre Pineaud avait, à maintes reprises, participé à des congrès locaux, fédéraux ou confédéraux, animé des stages éducation à l’Union locale et contribué à la mise en place des comités locaux d’entreprise. Il avait bénéficié d’une formation spécifique à Courcelle (Essonne), au centre d’éducation syndicale de la confédération CGT.
Pierre Pineaud avait de plus fait partie du conseil d’administration de la Mutuelle des cheminots de Limoges (Haute-Vienne) et de sa région. Il est père de deux enfants, un fils, Hervé, qui perpétue la tradition familiale - il est cheminot conducteur - et une fille, Sandrine, qui est œnologue à Bordeaux.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7562, notice PINEAUD Pierre par Gilbert Beaubatie, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 février 2012.

Par Gilbert Beaubatie

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — Notes de Jean-Pierre Bonnet. — Renseignements communiqués par Pierre Pineaud.

Version imprimable Signaler un complément