KASCHER Léonie. Pseudonyme : HOLL Wally

Par Peter Huber

Née le 27 octobre 1890 à Varsovie, victime de la répression, morte le 30 avril 1957 à Moscou ; émigrée en Suisse puis expulsée (1918), elle représenta le groupe communiste suisse au congrès du Komintern (1919) ; deux fois arrêtée en URSS (1938, 1951).

Léonie Kascher grandit à Varsovie dans une famille de petits commerçants. Elle y commença des études en pédagogie, mais émigra en Suisse (1913) où elle s’inscrivit à l’université de Zurich et adhéra au PS. Activiste du courant le plus radicalisé, elle quitta le PS pour fonder l’ancien PC (Altkommunisten, 1918). Expulsée de Suisse après la grève générale, Kascher rejoignit Moscou, y participa à la préparation du congrès de fondation du Komintern et y représenta le groupe suisse (1919). L’Internationale l’envoya en mission secrète à Vienne puis en Allemagne (1920) où elle reprit les études tout en travaillant pour la Mission commerciale de l’URSS (1924-1927). Kascher fut mariée à un ingénieur allemand Josef Lichtenstein dont elle divorça en 1924. Membre du PC allemand, elle fuit Berlin le 19 mars 1933 et travailla à Moscou dans l’Institut expérimental pour enfants handicapés (1933-1936). En avril 1936, Kascher renonça à la citoyenneté polonaise et obtint le passeport soviétique. Toujours membre du PC allemand à Moscou, elle fut exclue en septembre 1937 "pour liaison avec des éléments contre-révolutionnaires" et finalement arrêtée par le NKVD (janvier 1938). Elle fut relâchée en mars 1940 et passa les années de guerre en travaillant dans un hôpital à Kuibyshev. Arrêtée une deuxième fois en avril 1951 et déportée en Kazakhstan, elle ne fut libérée qu’après la mort de Staline. Revenue à Moscou, Kascher y travailla comme médecin jusqu’à sa retraite. Invalide, elle y mourut le 30 avril 1957.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article75587, notice KASCHER Léonie. Pseudonyme : HOLL Wally par Peter Huber, version mise en ligne le 21 mars 2010, dernière modification le 19 septembre 2010.

Par Peter Huber

SOURCES : RGASPI, 495 205 4654, 495 252 10460. — Michael Buckmiller, Klaus Meschkat (éd.), Biographisches Handbuch zur Geschichte der Komintern. Ein deutsch-russisches Forschungsprojekt, Berlin 2007 (CD-ROM inclus.). —U. Rauber, Kurzbiographien aus dersozialistischen und kommunistischen Jugendbewegung der Schweiz 1910-1930, manuscrit non publié, s.d. — Note de Brigitte Studer.

Version imprimable Signaler un complément