HALL George Henry

Né le 31 décembre 1881 à Penrhiwceiber, près de Mountain Ash, Glamorganshire, Galles du Sud ; mort le 8 novembre 1965 à Lei-cester, Leicestershire ; mineur, ministre travailliste.

Issu d’une famille de mineurs, George Hall était entré à la mine dès l’âge de douze ans. Il y travaille pendant près de vingt ans, jusqu’à ce qu’il soit élu vérificateur des pesées en 1911 et responsable local de la Fédération des mineurs de Galles du Sud.

C’est en 1922 qu’il fait ses débuts dans la carrière parlementaire. Entré aux Communes comme député de la circonscription d’Aberdare, près de Merthyr Tydfil, il est régulièrement réélu avec d’imposantes majorités. Dans le deuxième gouvernement travailliste de 1929, on lui confie une fonction ministérielle subalterne à l’Amirauté, puis, pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe au gouvernement de coalition de Winston Churchill. Lorsque le parti travailliste sort vainqueur des élections de 1945, il devient ministre des Colonies dans le cabinet Attlee et l’année suivante, ministre de la Marine (octobre 1946), en même temps qu’il est élevé à la pairie, avec le titre de vicomte Hall de Cynon Valley (c’est le premier mineur de fond à siéger à la Chambre des Lords).

En dépit de ses fonctions à Londres, Hall a toujours continué de s’intéresser aux affaires locales galloises. Anglican pratiquant à la différence de la plupart des parlementaires sortis de la mine, il leur ressemble à tous les autres égards, en particulier par ses inclinations modérées, qui l’ont placé à l’aile droite du parti travailliste.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article75479, notice HALL George Henry, version mise en ligne le 15 décembre 2009, dernière modification le 15 décembre 2009.

BIBLIOGRAPHIE : G.D.H. Cole, History of the Labour Party front 1914, Londres, 1948. — R.P. Arnot, The Miners : years of struggle, Londres, 1953. — C.L. Mowat, Britain between the Wars, Londres, 1955. — Joyce Bellamy, John Saville (éd.), Dictionary of Labour Biography, t. II.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément