GUILE Daniel

Né le 21 octobre 1814 à Liverpool ; mort le 7 décembre 1883 ; dirigeant syndical.

Le père de Daniel Guile était cordonnier. Enfant, Guile fréquente d’abord une dame school (école des pauvres tenue par une vieille femme), puis une école wesleyenne qu’il quitte quand il atteint l’âge de douze ans. Il travaille alors dans une fonderie comme apprenti. Un syndicat existait déjà chez les fondeurs de fer et Guile s’y inscrit en 1834. La même année, il achève son apprentissage. Il va alors, pendant treize ans, gagner sa vie comme journalier mouleur, tout en assumant des responsabilités syndicales. A partir de 1847, Guile se consacre entièrement au syndicalisme dont il devient un ardent propagandiste. En 1863, à l’occasion de la réorganisation du syndicat des Fondeurs (Ironfounders’ Society) il est élu secrétaire correspondant, fonction à laquelle il est réélu par deux fois. En 1872, le syndicat a si bien progressé qu’il totalise cent sections et onze mille adhérents. Au titre de dirigeant de l’un des plus importants trade unions de l’époque, Guile fait partie de la « junte » — ce noyau de dirigeants syndicalistes (ainsi baptisé par les Webb*) qui a pour centre la Bourse du Travail de Londres. La « junte » est alors à même de jouer un rôle efficace de groupe de pression grâce à l’autorité de la Bourse du Travail qui collecte l’argent en cas de conflit du travail.

Marié, père de famille, Guile reçoit en 1875 un don de cinquante gui-nées et une montre en or en remerciement de son action syndicale.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article75447, notice GUILE Daniel, version mise en ligne le 12 décembre 2009, dernière modification le 12 décembre 2009.

BIBLIOGRAPHIE : S. et B. Webb, The History of Trade Unionism, Londres, 1894. — H.J. Fyrth et H. Collins, The Foundry Workers, Manchester, 1959. — F.M. Leventhal, Respectable Radical : George Howell and Victorian Working-Class Politics, Londres, 1971. — W.H. Fraser, Trade Unions and Socitey : the struggle for acceptance, 1850-1880, Londres, 1974.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément