CLAY Joseph

Né le 25 décembre 1826 à Dalbury Lees, près de Derby, Derbyshire ; mort le 25 octobre 1901, à Gloucester, Gloucestershire ; coopérateur et syndicaliste.

Joseph Clay est né dans une humble famille. Il était encore en bas âge lorsque son père meurt et que sa mère reste seule avec quatre enfants à élever. Lui-même commence de bonne heure à travailler dans une usine de soierie : la journée de travail dure de six heures du matin à sept heures du soir, et le salaire de l’enfant est d’un shilling six pence par semaine. Puis il entre en apprentissage chez un forgeron. A la fin de ses années d’apprentissage il trouve du travail à Derby dans un atelier de locomotives de la compagnie des chemins de fer Midland Railway. Muté à Gloucester en 1851, il continue à travailler à la Midland Railway Company. Cependant en 1881 sa santé s’altérant, les médecins le contraignent à une retraite anticipée.

En 1860, Clay avait découvert avec un vif intérêt le mouvement coopérateur, en lisant un discours de John Bright à la Chambre des Communes. Dans ce discours, consacré à la défense du suffrage universel, John Bright expliquait les réalisations des ouvriers de Rochdale en matière de coopération. Clay et trois de ses camarades de travail décident alors d’ouvrir un magasin coopératif à Gloucester. En 1865, Clay est élu président de la Société coopérative de Gloucester (Gloucester Cooperative Society), poste qu’il gardera jusqu’à sa mort. En l’espace d’une quarantaine d’années le nombre des adhérents va passer de 2 128 à plus de 7 000. En 1883, la Société coopérative lui verse une somme de 50 livres (1 250 F) en guise de cadeau de remerciements de ses services. Pendant la durée de sa présidence, de nouveaux magasins généraux s’ouvrent dans Brunswick Road ainsi que des succursales à Cheltenham, Sharpness et dans les villages avoisinants.

Elu en 1867 au Comité directeur pour l’Ouest de l’Angleterre (Western Sectional Board) de l’Union coopérative (Co-operative Union) Clay en est le premier président et le demeure pendant de nombreuses années. Il est aussi président du United Board en 1887-1888 et l’un des sept premiers membres du Comité directeur londonien de la Société coopérative de gros (Cooperative Wholesale Society, CWS) créée en 1874 ; lors de la première réunion de cette société, Clay en est nommé président, fonction qu’il assume pendant douze ans. Il prend la parole à Manchester lors du vingt-et-unième anniversaire de la CWS et effectue de nombreux voyages pour le mouvement en Europe, puis en Australie et en Nouvelle Zélande en 1896. Il visite régulièrement les établissements de la CWS en Angleterre (c’était chez lui une tradition, car dès les premiers temps de son activité dans le mouvement coopérateur il avait effectué nombre de déplacements à travers l’Angleterre et le pays de Galles : ce qui lui avait permis de faire connaître les idées coopératistes et de préparer la création de nouvelles sociétés coopératives). Assistant régulièrement à tous les congrès coopérateurs il préside une partie du congrès de Bristol en mai 1893.

Clay a également été un ardent syndicaliste. Il adhère, dès qu’il le peut, au syndicat unifié des Métallurgistes (Amalgamated Society of Engineers), est secrétaire de la section de Gloucester pendant seize ans (1852-1868) et en demeure membre jusqu’à sa mort. En 1882, il se présente à l’élection du Bureau des écoles (School Board) de Gloucester mais ce n’est qu’aux élections suivantes qu’il en est élu membre et le restera jusqu’à sa mort. En 1893, il est nommé juge de paix bénévole (Justice of the Peace) de Gloucester et devient ainsi le premier ouvrier de cette ville élevé à la magistrature ; il acquiert une réputation locale de clémence dans ses jugements.

En politique, Clay était un radical et en religion un baptiste convaincu.

Lors d’un voyage en Grèce effectué pour le compte de la CWS en août 1901 il tombe gravement malade. Rapatrié d’urgence en Angleterre, il succombe à sa maladie deux mois plus tard.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article75362, notice CLAY Joseph, version mise en ligne le 12 décembre 2009, dernière modification le 12 décembre 2009.

BIBLIOGRAPHIE : Co-operative News, 2 novembre 1901. — P. Redfern, The Slory of the CWS, Manchester, 1913. — J. Bellamy et J. Saville (éd.), Dictionary of Labour Biography, t. I, 1972.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément