JACQUOT Marcel, Paul dit Marceau

Par Jean-Pierre Besse

Né le 1er octobre 1905 à Creil (Oise), mort le 18 février 1944 sous les bombardements de la prison d’Amiens (Somme) ; pointier ; résistant OS dans l’Oise.

Marceau Jacquot était le fils d’un ouvrier pointier. Lui même exerça cette profession. Il se maria en mai 1931 à Crévecoeur-le-Grand (Oise) avec Andrée Julienne Liébaut.

Domicilié 83 rue Lucien à Creil, il participa aux activités de l’OS. Il fut arrêté le 4 septembre 1942 par la 21éme brigade mobile de saint-Quentin. En effet à la suite de l’échec d’un déraillement à Sarron (Oise) le 13 août 1942, la police française démantela les groupes de l’OS organisés le long de la vallée de l’Oise entre Creil et Compiègne et procéda à plus de quarante arrestations.

Marceau Jacquot fut incarcéré à la prison de Senlis le 10 octobre et transféré à celle d’Amiens le 17 mars 1943 pour y être jugé par la section spéciale de la cour d’appel.

Le procès de seize membres du groupe débuta le 27 mars 1943, Jacquot fut condamné à un an de prison et 1 200 francs d’amende.

Il fut l’ une de nombreuses des victimes du bombardement par les avions britanniques de la prison d’Amiens le 18 février 1944, au cours de ce que l’on appelle l’opération Jéricho.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article75240, notice JACQUOT Marcel, Paul dit Marceau par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 1er décembre 2009, dernière modification le 22 décembre 2009.

Par Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. Dép. Oise, 33 W 8253 bis, 8254, 33 W 8351, 1456 W 1.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément