PIEL Paul, Louis, Léon

Par Jean Gaumont

Né le 9 février 1881 à Pretot-Vicquemare (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 2 avril 1965 à Lisieux (Calvados) ; cheminot ; syndicaliste CGT ; radical socialiste.

Fils d’un maître maçon, Paul Piel, lui-même ouvrier maçon de 1896 à 1902, fit son service militaire jusqu’en 1905. Entré comme homme d’équipe à la Compagnie des chemins de fer de l’Ouest, il fut mis à la retraite en 1936 comme sous-chef de gare de 2e classe. Il faisait partie de l’Association fraternelle des employés et ouvriers des chemins de fer français et fut membre de la section de Lisieux du sanatorium des cheminots.
Il fut adhérent de la Fédération nationale des cheminots (CGT) de 1910 à 1920 puis, après la scission, fit partie du syndicat des cadres. Il fut aussi trésorier de la Fédération nationale des retraités (section de Rouen).
Piel avait adhéré au mouvement coopératif en 1918 en participant à la création de l’Union coopérative d’Evreux (Eure). Il en fut administrateur de juillet 1918 à mars 1920, date à laquelle cette société fusionna avec la « Solidarité sottevilloise ». De 1923 à 1937, il présida le comité de section de Lisieux et dès 1935, fut élu administrateur des Coopérateurs de Normandie. En outre, il fut de 1947 à 1958 administrateur de la « Panification moderne » (moulins coopératifs du Nord à Arras) et de 1947 à 1955 administrateur de la Fédération régionale n° 1.
De 1925 à 1950, Paul Piel avait été membre du Parti radical socialiste.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7516, notice PIEL Paul, Louis, Léon par Jean Gaumont, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 26 janvier 2012.

Par Jean Gaumont

SOURCES : Arch. Jean Gaumont. — Le Coopérateur de France, 13 octobre 1956 et 30 avril 1965. — Renseignements fournis par l’intéressé.

Version imprimable Signaler un complément