MASSULTEAU Guy

Par Paul Boulland

Né le 18 mai 1922 à Paris (XVe arr.) ; mécanicien à Air France ; militant communiste d’Orly (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un tapissier et d’une couturière, décrits en 1950 comme sympathisants communistes, Guy Massulteau était titulaire du certificat d’études primaires. Il exerça divers métiers (aide-cuisinier, OS sur machine outils dans une scierie, boucher-charcutier). Requis pour travailler en Allemagne en décembre 1942, il parvint à regagner la France en juillet 1943 et ne repartit pas. Il était à Paris au moment de la Libération.

Devenu mécanicien chez Air France, à Orly, Guy Massulteau adhéra à la CGT en janvier 1947. Dès l’année suivante, il fut secrétaire adjoint du syndicat CGT du camp d’Orly, trésorier en 1949, puis secrétaire général du syndicat en 1950. Il adhéra au Parti communiste en mai 1949 à Cachan (Seine, Val-de-Marne) où il fut membre du comité de section. Muté à la section d’Orly-Port, il en devint secrétaire en 1951 tout en assurant des mandats syndicaux (délégué du personnel et au comité d’entreprise). Le 28 mai 1952, il fut arrêté lors de la manifestation organisée par le PCF contre le général Ridgway.

Guy Massulteau entra au comité fédéral PCF de Seine Sud en 1953, lors de sa création. La direction fédérale voyait alors en lui un militant très actif, destiné à devenir "un très bon cadre". Il siégea au comité fédéral jusqu’en 1957, comme membre secrétariat de la section communiste et délégué du personnel d’Air France. En 1957, il ne fut pas réélu car il avait du réduire son activité en raison de problèmes de santé. La direction fédérale estimait qu’il était éprouvé par la "dureté de la lutte dans son entreprise" et craignait devoir "faire beaucoup d’efforts pour qu’il reste communiste". Il continua toutefois de siéger au comité de la section d’Orly jusqu’en 1959 au moins et poursuivit son engagement syndical, comme secrétaire adjoint du syndicat et membre du comité central d’entreprise d’Air France.

Guy Massulteau adhéra également à l’amicale des locataires, à une amicale sportive et à France-URSS, sans y exercer de responsabilités.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article75012, notice MASSULTEAU Guy par Paul Boulland, version mise en ligne le 26 octobre 2009, dernière modification le 21 juillet 2010.

Par Paul Boulland

SOURCES : Arch. de la Fédération communiste du Val-de-Marne. — Arch. comité national du PCF.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément