LAPAIX Gérard

Par Paul Boulland

Né le 21 mars 1928 à Paris (XIIIe arr.) ; tourneur puis infirmier ; militant communiste et syndicaliste CGT de Montrouge (Seine, Hauts-de-Seine) puis de Villejuif (Seine, Val-de-Marne), membre du secrétariat de la fédération PCF de Seine-Sud (1953-1954).

Fils de Georges Lapaix, comptable, et de Marguerite Lapaix, secrétaire dactylo, décrits tous deux comme proches du Parti communiste en 1954, Gérard Lapaix était titulaire du certificat d’études primaires et d’un CAP de tourneur. Lors de la Libération de Paris, il participa aux milices patriotiques dans le XIVe arrondissement. Il adhéra au Parti communiste en 1947, dans le XVe arrondissement et à la CGT l’année suivante. Ouvrier aux Compteurs de Montrouge, il y acquit ses premières responsabilités militantes à partir de 1949, dans le parti comme secrétaire de cellule puis de la section de Montrouge, dans le syndicat comme délégué du personnel et du comité d’entreprise puis comme secrétaire général de la section CGT et membre du comité exécutif de l’Union des syndicats des travailleurs de la métallurgie de la Seine.

Lors de la création de la fédération Seine-Sud, en décembre 1953, Gérard Lapaix connut une promotion extrêmement rapide et fut élu directement au secrétariat fédéral, comme permanent. Il suivit en février-mars suivant une école centrale d’un mois du PCF où les évaluateurs soulignèrent ses qualités intellectuelles mais aussi son inexpérience. La direction fédérale jugea également que son élection au secrétariat avait été « prématurée » et, lors de la conférence suivante, en mai 1954, il fut ramené au bureau fédéral. Renvoyé à la production, il resta plusieurs mois au chômage et connut une période difficile sur le plan personnel, avant de trouver un emploi à l’hôpital psychiatrique de Villejuif où il suivit une formation d’infirmier et reprit son activité militante à la base. Cependant, il fut ramené au comité fédéral de Seine-Sud en novembre 1955, puis ne fut pas réélu en 1956.

Marié à Marguerite Dugornay, adjointe administrative, Gérard Lapaix était père de deux enfants en 1954.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74962, notice LAPAIX Gérard par Paul Boulland, version mise en ligne le 21 octobre 2009, dernière modification le 27 octobre 2009.

Par Paul Boulland

SOURCES : Arch. du comité national du PCF. — Arch. de la fédération communiste du Val-de-Marne, Arch. départementale du Val-de-Marne.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément