ROSTAING Georgette, Louise

Par Michèle Rault

Née le 7 novembre 1911 à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne), morte en déportation le 15 mai 1943 à Auschwitz (Pologne) ; employée ; secrétaire de la direction de l’UFF de Paris-sud ; résistante.

Fille de Joseph Rostaing, tonnelier, Georgette Rostaing était employée dans une entreprise de transports à la gare de la Chapelle à Paris. Militante communiste, elle fut secrétaire de l’Union des jeunes filles de France (UJFF) d’Ivry-sur-Seine et de la direction Paris-sud de cette organisation. Elle fut à l’initiative de nombreuses activités en tant que responsable du foyer de l’UJFF d’Ivry. À la fin de l’année 1936, elle accompagna en Espagne un convoi de lait condensé destiné aux enfants.

Sous l’Occupation, elle organisa des réunions clandestines avec son frère Pierre (né à Ivry-sur-Seine le 1er novembre 1923), militant des Jeunesses communistes, qui fut arrêté le 23 décembre 1941 puis déporté à Buchenwald, Dora puis Hartzugen où il fut exécuté par les Allemands, le 14 avril 1945 alors qu’il tentait de s’évader après l’évacuation du camp.

Elle-même, membre de l’appareil clandestin du Parti communiste, fut chargée de nombreuses missions pour la Résistance. Arrêtée le 6 janvier 1943 avec Roger Buessard, elle fut détenue au Fort de Romainville puis déportée à Auschwitz où elle mourut le 15 mai 1943.

À la Libération, son nom fut donné à une rue d’Ivry-sur-Seine.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74810, notice ROSTAING Georgette, Louise par Michèle Rault, version mise en ligne le 20 octobre 2009, dernière modification le 27 octobre 2009.

Par Michèle Rault

SOURCES : Arch. Com. Ivry-sur-Seine. − Josette Cothias-Dumeix, La participation des femmes à la vie sociale et politique (1935-1945), Mémoire de Maîtrise, Paris VIII, 1987. 

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément