RAMELET Daniel, Charles, Henri

Par Annie Pennetier

Né le 23 mai 1933 à Charenton-le-Pont (Seine, Val-de-Marne), mort le 7 octobre 1993 à Créteil (Val-de-Marne) ; ajusteur puis ouvrier d’entretien à l’Éducation nationale ; conseiller municipal de Valenton (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) de 1959 à 1965.

Fils d’un chauffeur à la ville de Charenton-le-Pont et d’une souffleuse de verre, Daniel Ramelet travailla comme ajusteur aux Forges d’Ivry puis comme ouvrier d’entretien dans plusieurs établissements scolaires, collège Brossolette et lycée Arago à Villeneuve-Saint-Georges, collège Jules Ferry à Maisons-Alfort. Marié le 11 août 1956 à Charenton-le-Pont avec Jeanine Lafièvre, fille d’Henri Lafièvre, domicilié au Val Pompadour à Valenton, facteur à Paris et militant trotskiste du Parti communiste internationaliste (PCI). Ils s’étaient connus dans le mouvement des Auberges de jeunesse, ils s’installèrent au Val Pompadour, rue Pasteur et eurent trois enfants.

Pierre Audoine, militant du Parti socialiste autonome (PSA) lui proposa d’être candidat sur la liste d’union et de défense républicaine et laïque (PCF, PSA). Daniel Ramelet fut élu conseiller municipal de Valenton le 8 mars 1959 et siégea jusqu’en 1965. La première magistrature municipale était occupée par Fernande Flagon puis Julien Duranton. Devenu membre du Parti communiste, il le quitta dans les années soixante-dix puis réadhéra en 1985 mais n’y resta pas. Il fut actif à l’association des parents d’élèves FCPE du collège Joliot-Curie. Sa femme, Jeannine, secrétaire à la société de métallurgie Cavers à Choisy-le-Roi, était membre de la CGT ; elle participait en 2009 à la section des retraités de Valenton dirigée par Jeannine Quéméré.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74762, notice RAMELET Daniel, Charles, Henri par Annie Pennetier, version mise en ligne le 14 octobre 2009, dernière modification le 16 mars 2016.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, E dépôt Valenton 1K 1. — Association de recherches et d’études à Valenton, Valenton des origines à nos jours, 1987. — Témoignage de Jeannine Ramelet, 2009. — Arch. Com. Valenton.

Version imprimable Signaler un complément