DURANTON Gisèle [née BRIDARD]

Par Annie Pennetier

Né le 7 juillet 1929 à Paris (XIVe arr.) ; sténo-dactylo, comptable ; responsable de l’Union des femmes françaises (UFF) de Valenton (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) de 1952 à 1958.

Gisèle Duranton
Gisèle Duranton
Cliché fourni par la famille

Fille de Raymond Bridard, facteur, conseiller municipal communiste de Valenton (1947-1953) et d’Élisabeth Hoffer, manutentionnaire, militante de l’UFF, Gisèle Bridard habitait avec ses parents au Val Pompadour et fut très choquée par les bombardements meurtriers d’avril 1944.

Titulaire du certificat d’études primaires, elle fit deux années d’études secondaires puis suivit des cours de sténographie et dactylographie chez Asselineau. Elle travailla comme secrétaire à la mairie de Créteil, chez un fabriquant de chaussures (Léger) à Charenton-le-Pont, avant de s’arrêter de travailler de 1952 à 1968 pour élever ses trois enfants. Ellle reprit un activé au début de l’année 68 à la mairie de Villeneuve-le-Roi où elle adhéra à la CGT et fut responsable du service financier. Retraitée en 1984, elle travailla à mi-temps, en 1986-1987 à l’Union typographique de Villeneuve-Saint-Georges.

Elle se maria en 1949 avec le militant communiste Julien Duranton et fut secrétaire de l’UFF locale de 1952 à 1968. Elle adhéra au PCF en 1953.

"Mémoire de Valenton", elle est membre active de l’association historique de Valenton, l’AREV.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74754, notice DURANTON Gisèle [née BRIDARD] par Annie Pennetier, version mise en ligne le 13 octobre 2009, dernière modification le 20 mai 2010.

Par Annie Pennetier

Gisèle Duranton
Gisèle Duranton
Cliché fourni par la famille

SOURCES : Entretiens, 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément