PHELUT Georges

Par Annie Pennetier

Né le 27 avril 1903 à Nanteuil-les-Meaux (Seine-et-Marne), mort le 13 juin 2000 à Laroque-des-Albères (Pyrénées-Orientales) ; tôlier chaudronnier formeur ; conseiller municipal de Valenton (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) de 1945 à 1947.

Georges Phélut était fils d’un boulanger compagnon du tour de France, et d’une blanchisseuse, tous les deux protestants. Il habitait Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne) et travaillait dans l’entreprise Alkan, à Paris XIe arrondissement, comme formeur de carlingue. Quand Alkan vint s’installer à Valenton - achat de l’entreprise Vollet - en 1937, il s’installa dans la commune, au Paillis, rue Descartes. Élu conseiller municipal de Valenton le 29 avril 1945 sur la liste d’Unité française républicaine et antifasciste où il représentait la CGT, il siégea jusqu’en 1947. Nommé à la commission des Bâtiments communaux, à la commission Eau, Gaz, Électricité, il devint secrétaire du syndicat intercommunal. La première magistrature municipale était occupée par Théodule Jourdain.

Marié civilement le 20 février 1926 à Quincy-Segy (Seine-et-Marne) avec Rose Leflamand, ils avaient deux enfants. Son fils, né en 1925, cheminot à Villeneuve-Saint-Georges fut révoqué lors des grèves de 1947 puis réintégré.

Georges Phélut, âgé de quatre-vingt ans, fit construire une maison à Laroque-des-Albères (Pyrénées-Orientales) où il mourut le 13 juin 2000.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74724, notice PHELUT Georges par Annie Pennetier, version mise en ligne le 12 octobre 2009, dernière modification le 3 août 2014.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, E dépôt Valenton 1K 1. — Association de recherches et d’études à Valenton (AREV), Valenton des origines à nos jours, 1987.— État civil de Nanteuil-les-Meaux. — Témoignage de son fils Jacques, 2009.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément