PEYRAT Valentin, Jean, Camille

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 10 avril 1886 à Rivérenert (Ariège) ; cheminot ; syndicaliste CGT de Haute-Garonne.

Fils d’un cordonnier, Valentin Peyrat était en 1922 secrétaire du syndicat CGT des cheminots du Midi à Toulouse (Haute-Garonne) qui groupait 947 adhérents. Son organisation était concurrencée par le très actif syndicat CGTU. Aussi, en novembre 1922, exprima-t-elle ses craintes au sujet de l’application du Front unique préconisé par la Fédération nationale des chemins de fer, pour la défense des huit heures : « Le syndicat toulousain affirmait dans sa lettre du 12 octobre écoulé, le danger qui résulterait de cette alliance provisoire, si les ordres de la Fédération étaient mal interprétés par de jeunes syndicalistes inexpérimentés. » Dans une réunion publique commune, le 31 octobre, les unitaires l’emportèrent sur les confédérés en minorité.

Le syndicat de Toulouse appartenait à l’Union du réseau Midi. En 1924, le siège fut transféré à Toulouse. Valentin Peyrat devint secrétaire de l’Union. En 1929, elle groupait 10 927 syndiqués répartis dans trente-cinq syndicats. Voir Pierre Blanchet.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7463, notice PEYRAT Valentin, Jean, Camille par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 7 août 2009.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

SOURCE : Arch. Nat., F7/12986.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément