CARTIER Louis, Octave, Fernand

Par Claude Pennetier

Né le 28 juin 1892 à Darnétal (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 17 septembre 1966 à Vitry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; menuisier ; militant communiste ; conseiller municipal de Vitry-sur-Seine.

Fils d’un tisserand et d’une journalière, Louis Cartier, menuisier, se maria à Ivry-sur-Seine le 26 février 1921 avec Lucienne Drouillet, native de Vitry, couturière. Militant communiste depuis le congrès de Tours, il fut élu conseiller municipal communiste de Vitry-sur-Seine le 12 mai 1929, sur la liste dirigée par Pierre Périé et Charles Rigaud, 28e sur 31.

Son épouse écrira en 1948 à Jeannette Vermeersch, « Mon mari est un vieux militant, membre du Parti depuis sa fondation qui a été de toutes les batailles, il a été pendant 6 ans conseiller municipal de Vitry-sur-Seine, il a refusé le renouvellement d’un deuxième mandat parce qu’un désaccord avec Charles Rigaud tant sur le terrain politique qu’administratif, sur ces deux points les événements lui ont donné raison. À Vitry, en privant sa famille (quatre enfants à l’époque) il avait fait lui-même une petite maison que nous avons habité dix-huit ans, jusqu’en novembre 1941 où il n’avait jamais cessé de servir son Parti (…) à cette époque la section de Vitry a subi des pertes sensibles ; il a compris que son heure approchait, il se décida donc à abandonner sa maison et à partir sans laisser d’adresse. » À la libération sa maison fut réquisitionnée et malgré ses démarches auprès de maire communiste Lucien Français, le couple était encore obligé de rester à Douchy (Loiret) en 1948. Il semble être revenu à Vitry après la lettre à Jeannette Vermeersch* de juin 1948.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74562, notice CARTIER Louis, Octave, Fernand par Claude Pennetier, version mise en ligne le 7 octobre 2009, dernière modification le 7 octobre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCE : Arch. Paris, DM3, Versement 10451/76/1 et listes électorales. — Arch. Com. Ivry, lettre de Madame Cartier à Jeannette Vermeersch, Douchy le 30 juin 1948 et réponse de la secrétaire parlementaire de JV le 5 juillet 1948.

Version imprimable Signaler un complément