CAREL Édouard

Par Justinien Raymond

Né le 14 décembre 1878 à Lasgraisses (Tarn) ; instituteur ; syndicaliste et militant socialiste SFIO du Tarn, de la Somme puis de la Seine ; adjoint au maire de Villeneuve-le-Roi (Seine-et-Oise, Val-de-Marne).

Édouard Carel était le fils d’une victime politique de la répression du « 16 mai » 1877. En 1891, il assista, à Carmaux, à une campagne électorale de Jean Jaurès que son père connaissait depuis 1885. Il vécut à Carmaux, parmi les ouvriers mineurs jusqu’à l’âge de dix-neuf ans, puis il prit contact avec les ouvriers de Decazeville et d’Aubin, tout en se destinant à l’enseignement, à l’École normale d’instituteurs.

Quand il fut nommé instituteur à Saint-Sauveur-lès-Amiens (Somme) en 1901, il appartenait depuis deux ans au Parti socialiste SFIO et allait agir auprès des ouvriers du textile de la région. Il en soutint la grève de 1903 et encourut les admonestations de son inspecteur. Il exerçait aussi les fonctions de secrétaire de mairie. Il fut un défricheur politique et les succès électoraux obtenus en 1932 par Tonnelier* à Montdidier, et Basquin*, à Péronne, lui doivent beaucoup. Il fut également un des promoteurs du syndicalisme dans l’enseignement, le fondateur de sociétés de Libre-pensée et de sections de la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen.

Quand sonna l’heure de la retraite, Édouard Carel se retira à Villeneuve-le-Roi, mais il ne cessa pas de militer et fut adjoint au maire de la cité. En avril 1936, le Parti SFIO le présenta aux élections législatives dans la 2e circonscription de Corbeil : sur 27 859 inscrits et 24 619 votants, il recueillit 3 049 voix et se retira au bénéfice du communiste Midol* qui fut élu.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74547, notice CAREL Édouard par Justinien Raymond, version mise en ligne le 7 octobre 2009, dernière modification le 7 octobre 2009.

Par Justinien Raymond

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Oise, 2 M, 35, 36, 37 et 38. — Les Cahiers d’Information du militant, publication mensuelle du Syndicat des Instituteurs, n° 16, mai 1936. — État civil de Villeneuve-le-Roi.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément