HATRY Gilbert, Serge

Par Claude Pennetier

Né le 9 décembre 1919 au Mans (Sarthe), mort le 17 avril 1992 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ; secrétaire du rayon de Choisy-le-Roi, Thiais, Orly (Seine, Val-de-Marne) des Jeunesses communistes ; employé puis cadre chez Renault ; syndicaliste CGT ; responsable des activités « histoire » à la Direction des relations humaines de Renault.

Gilbert Hatry suivit une formation de sténo-dactylo à l’École Pigier. Il fut secrétaire du rayon de Choisy-le-Roi, Thiais, Orly (Seine, Val-de-Marne) des Jeunesses communistes à l’époque du Front populaire. Il travailla comme dactylo à la Compagnie française des tissus, à Paris, en 1937, puis de 1938 à 1940 fut sténo-dactylo et rédacteur à L’Avant-Garde. Sa carrière professionnelle le conduit à l’Art graphique moderne » (1942-1943) comme secrétaire, à la Séquanaise comme agent d’assurance (1945) et aux Éts Philips et Pain à Montrouge (1946-1947) comme dactylo-facturier. Mobilisé en mars 1940, interné en juin 1940, évadé en 1942 il fut requis pour le STO de 1943 à 1945.

C’est le 22 septembre 1947 qu’il entra au service du personnel de Renault où il connut une promotion régulière en dépit de son appartenance à la CGT : chef de groupe (1950), chef de section (1956), chef de bureau chargé de la mécanographie des services de personnels (1959), adjoint au chef des services de personnel (1961), chef de service d’administration du personnel (1977) puis responsable des activités « Histoire » à la direction des relations publiques (1981).

Il semble que Gilbert Hatry n’était plus membre du Parti communiste dans les années 1950 mais son militantisme avait pris d’autres formes ; il fut secrétaire du foyer des Auberges de jeunesse de Boulogne de 1947 à 1950, secrétaire général du Centre laïque des Auberges de jeunesse et membre du conseil d’administration de la Fondation française des Auberges de jeunesse (1949-1953). Il fut par ailleurs délégué CGT du 2e collège de 1950 à 1951.

Gilbert Hatry fut surtout président fondateur de la Section d’histoire des usines Renault en mars 1970, activité qui fit de lui un historien prolixe dont les travaux lui valurent un doctorat d’Université de Paris I en 1982.

Il s’était marié le 8 mai 1948 à Boulogne-Billancourt avec Ginette Choquenot dont il divorça en 1978.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74519, notice HATRY Gilbert, Serge par Claude Pennetier, version mise en ligne le 6 octobre 2009, dernière modification le 7 mai 2014.

Par Claude Pennetier

ŒUVRE : Renault, usine de guerre (1914-1918), JCM, 1978. — Renault et la compétition : l’époque héroïque, JCM, 1979. — Louis Renault, patron absolu, JCM, 1990. — Renault et la compétition : les folles équipées, JCM, 1985. — L’usine Renault du Mans (1918-1944), 1988. — Renault et l’aviation, 1988. — (avec Pierre Mercier), L’Île Seguin, JCM, 1991. — Avec Claude Le Maître, Dossiers chronologiques Renault, 6 tomes, 1977-1982. — Notices biographiques Renault (sous la direction de Gilbert Hatry, puis sur une idée de Gilbert Hatry) 3 fascicules, JCM, 1990-1993. — Voir Bibliographie Renault, 1970-1986, section d’histoire des usines Renault, 1986.

SOURCES : Entretien avec Gilbert Hatry, 29 juin 1989. — Notices biographiques Renault, 3e fascicule, 1993. — État civil de Boulogne-Billancourt et du Mans. — Notes de Robert Kosmann.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément