HUREL Alexandre, Élie

Par Claude Pennetier

Né le 26 juin 1890 à Paris (Xe arr.), mort en déportation fin 1942 à Auschwitz ; ouvrier plombier ; militant communiste ; conseiller municipal de Fresnes (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un couvreur-plombier et d’une polisseuse non mariés, Alexandre Hurel était ouvrier plombier à Paris en 1936. Il vivait alors à Fresnes avec ses parents. Il fut élu conseiller municipal communiste les 27 juin et 4 juillet 1937, en onzième position (sur 23) de la liste dirigée par Maurice Catinat.

La préfecture de la Seine le déchut de son mandat le 9 février 1940 et le fit interner administrativement au camp d’Aincourt (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) le 5 octobre 1940, puis le 24 juin 1941 au camp de Rambouillet où des incidents l’opposèrent aux « gittonistes » et, le 27 septembre 1941, au camp de Gaillon. Déporté, il mourut à Auschwitz à la fin de l’année 1942.

Marié le 30 décembre 1913 à Lons-le-Saunier (Jura), Alexandre Hurel était père d’un enfant.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74476, notice HUREL Alexandre, Élie par Claude Pennetier, version mise en ligne le 5 octobre 2009, dernière modification le 5 octobre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; versement 10451/76/1 ; listes électorales et nominatives. — Renseignements recueillis par Nadia Michel-Ténine et Nathalie Viet-Depaule. — État civil de Paris Xe arr. et de Lons-le-Saunier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément