WATEL Albert, Léon

Par Claude Pennetier

Né le 29 novembre 1893 à Lille (Nord), mort en déportation le 26 août 1942 à Auschwitz (Pologne) ; électricien à la CPDE ; militant communiste ; résistant ; conseiller municipal de L’Haÿ-les-Roses (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un mouleur, Albert Watel, électricien à la CPDE depuis 1919, fut élu le 12 mai 1935 conseiller municipal communiste de L’Haÿ-les-Roses (Seine, Val-de-Marne). Désigné comme troisième adjoint au maire, Raymond Baudin, il fut déchu de son mandat le 15 février 1940 pour son appartenance au PC.

Arrêté le 27 mars 1940 et incarcéré à la Santé sous l’inculpation de fabrication et distribution de tracts antinationaux, Albert Watel fut transféré le 11 juin 1940 au camp de Gurs. Ayant bénéficié d’un non-lieu le 21 octobre suivant, il revint en région parisienne et reprit ses activités clandestines. Arrêté à nouveau le 8 mai 1941 par la police française, il fut alors interné à Compiègne puis déporté, le 6 juillet, à Auschwitz où il mourut. Sa famille cachaGeorges Cogniot, après son évasion.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74312, notice WATEL Albert, Léon par Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 septembre 2009, dernière modification le 30 septembre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; versement 10451/76/1 et 10441/64/2. — Arch. PPo. 101. — G. Cogniot, Parti pris, t. 2, Paris, 1978. — Arch. secrétariat d’État des Anciens combattants et victimes de guerre.

Version imprimable Signaler un complément