SUIFFON Eugène

Par Claude Pennetier

Né le 8 septembre 1902 à Paris (XXe arr.), mort le 7 décembre 1990 à Étréchy (Essonne) ; polisseur sur métaux puis brigadier aux messageries Hachette ; militant communiste ; conseiller municipal de Choisy-le-Roi (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un terrassier et d’une ménagère, Eugène Suiffon, polisseur sur métaux puis, à partir de 1926, brigadier aux messageries Hachette, fut élu le 12 mai 1929 conseiller municipal communiste de la seconde section de Choisy-le-Roi (Seine, Val-de-Marne). Il siégea dans la minorité du conseil avec Louis Dameron.

Non candidat au scrutin de mai 1935, il aurait quitté le Parti communiste en 1935-1936. Mobilisé en janvier 1940, prisonnier de guerre au Stalag XIIA, il fut vivement recommandé par le maire pour faire partie du conseil sous le gouvernement de Vichy : « Depuis qu’il a quitté le Parti communiste, M. Suiffon a fait preuve, à différentes reprises, de sa parfaite loyauté à l’égard du gouvernement français. Sa nomination au titre de conseiller municipal aurait certainement une influence sur certains éléments ouvriers de Choisy-le-Roi. » Il fut nommé le 20 février 1942.

Il s’était marié le 25 juillet 1930 à Choisy-le-Roi avec Juliette Mariette, sans profession.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74264, notice SUIFFON Eugène par Claude Pennetier, version mise en ligne le 23 septembre 2009, dernière modification le 24 septembre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; vers. 10451/76/1 et 10441/64/2. — Notes de Michèle Rault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément