SOURIKOFF Henriette [née DAMERON Henriette, Simone]

Par Claude Pennetier

Née le 3 mai 1898 et morte le 13 octobre 1964 à Paris (XIVe arr.) ; secrétaire ; militante socialiste puis communiste de Choisy-le-Roi et d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Fille de Louis Dameron, secrétaire-assistante de consultation chez un médecin, Henriette Dameron adhéra au Parti socialiste en 1920 puis rallia les rangs du Parti communiste après le congrès de Tours. Syndiquée à la CGTU, membre de l’Union des femmes contre la misère et la guerre, elle était secrétaire des Jeunesses communistes de Choisy-le-Roi lorsqu’elle fut poursuivie en 1923 pour propagande antimilitariste (non lieu).

Mariée depuis 1928 à Paul Sourikoff (fils de paysan, officier rouge pendant la guerre civile), artiste peintre à Moscou, assistant à l’Académie des Beaux Arts, Henriette Sourikoff passa deux ans en URSS, à Moscou et à Léningrad où la Gépeou enquêta sur elle. Henriette Sourikoff revint en mars 1932 en France pour des raisons de santé (pneumonie). Elle travailla à la la Représentation commerciale de l’URSS de juillet 1933 à juin 1934. À cette date, elle chercha à retourner à Moscou mais se vit refuser son visa car elle refusait de prendre la nationalité soviétique : "Je considère que l’adoption de la nationalité soviétique doit être librement consentie et ne peut résulter d’un acte de méfiance à nom égard". Elle fut alors embauchée par la mairie d’Ivry-sur-Seine où elle habita au service de l’œuvre des Vacances populaires enfantines et y resta jusqu’en août 1944.

Elle était mère d’une fille née 1er novembre 1932.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74260, notice SOURIKOFF Henriette [née DAMERON Henriette, Simone] par Claude Pennetier, version mise en ligne le 23 septembre 2009, dernière modification le 5 mars 2011.

Par Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 495 270 7089. — Arch. Com. Ivry-sur-Seine.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément