AGIER Raymond

Par Annie Pennetier

Né le 9 février 1887 à Loriol (Drôme), mort le 8 août 1972 à Villeneuve-de-Berg (Ardèche) ; cheminot ; conseiller municipal de Valenton (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) de 1935 à 1941.

Fils d’un employé des chemins de fer et d’une corsetière, Raymond Agier vint jeune en région parisienne. À la naissance de son premier fils en 1912, il habitait et travaillait comme cheminot à Villeneuve-Triage (Villeneuve-Saint-Georges, Seine-et-Oise, Val-de-Marne). Soldat dans la cavalerie pendant la Première Guerre mondiale, gazé, il participa à la bataille de Verdun.

Domicilié à Valenton entre-deux-guerres, 76 Grande rue, il était, en 1926, un des quatre dirigeants de la clique municipale appelée l’Alerte ouvrière de Valenton.

Il fit partie des cinq conseillers municipaux élus lors du scrutin partiel du 24 septembre 1933 , sur une liste "populaire" dirigée par Meygret-Collet et soutenue par le maire Vincent Bureau, en rupture avec le Parti communiste. Réélu en 1935 dans la municipalité de Vincent Bureau (liste ouvrière et prolétarienne) , il y participa jusqu’en 1941.

À la Libération, il fut membre du conseil municipal provisoire. Il continua à siéger comme simple conseiller à l’issue des élections du 29 avril 1945 jusqu’en 1947. Élu sur la liste d’Unité française républicaine et antifasciste, il représentait les anciens combattants, à titre indépendant. Il siégea au Bureau de bienfaisance et fut secrétaire de la commission Chemin-Voirie-Police. La première magistrature municipale était occupée par Théodule Jourdain.

Il quitta Valenton à la fin des années 1940 pour s’installer dans sa région d’origine, à La Voulte-sur-Rhône (Ardèche) puis, vers 1955, alla à Villeneuve-de-Berg, pour être auprès de sa famille.

Marié le 21 octobre 1911 à La Voulte avec Rosa Metral, le couple eut trois enfants.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74152, notice AGIER Raymond par Annie Pennetier, version mise en ligne le 19 septembre 2009, dernière modification le 4 janvier 2011.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, E dépôt 1K 1. — Arch. Com. de Valenton. — Association de recherches et d’études à Valenton, Valenton des origines à nos jours, 1987. — Notes d’Emmanuel Hagen. — Entretien avec son petit-fils, Michel, 2009.— Etat civil.

Version imprimable Signaler un complément