RIVIÈRE Paul, Cyprien, Marius

Par Claude Pennetier

Né le 29 mars 1888 à Ruoms (Ardèche), mort le 4 septembre 1958 à Paris (Xe arr.) ; ouvrier mécanicien ; militant communiste ; maire adjoint d’Arcueil (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un cultivateur qui devint cocher lorsqu’il gagna la capitale, Paul Rivière entra au conseil municipal d’Arcueil avec Marius Sidobre à l’occasion des élections partielles des 12 et 19 juin 1932. Les communistes n’avaient plus siégé depuis la séparation, en février 1923, d’Arcueil-Cachan en deux communes. À la séance du 24 juin 1932, Paul Rivière et Marius Sidobre demandèrent la démission de l’assemblée municipale qui avait été désavouée par les électeurs. Les élections générales des 5 et 12 mai 1935 permirent aux communistes de gagner tous les sièges. Paul Rivière devint deuxième adjoint. La préfecture de la Seine le suspendit avec l’ensemble des édiles communistes en octobre 1939 puis le déchut de son mandat le 9 février 1940.

Employé comme ouvrier mécanicien aux usines Gnôme-et-Rhône de Paris, Paul Rivière serait parti travailler en province pour le compte de cette firme en 1940. Il ne reparut pas pendant plusieurs mois après sa déchéance. Selon un rapport du 25 mai 1941, il avait cessé toute activité politique.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74106, notice RIVIÈRE Paul, Cyprien, Marius par Claude Pennetier, version mise en ligne le 17 septembre 2009, dernière modification le 21 septembre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; vers. 10451/76/1. — Arch. Com. Arcueil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément