QUATREMAIRE Renée, Claire [épouse KIPIENNE]

Par Michèle Rault

Née le 27 avril 1916 à Saint-Germer-de-Fly (Orne) ; secrétaire sténodactylo ; résistante à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; militante communiste.

Fille d’un livreur-charretier à la brasserie Richard d’Ivry-sur-Seine, Renée Quatremaire perdit son père lors de la bataille de Verdun en 1916 puis son frère en 1917. Elle vivait avec sa mère qui trouva du travail comme femme de ménage à l’entreprise Joudrain du quartier du Petit-Ivry et se remaria en 1919 avec Victor Patron, machiniste aux Transports en communs de la région parisienne (TCRP), grand blessé de la guerre de 1914-1918. Renée Quatremaire fut influencée par cet homme, né dans une famille très pauvre, autodidacte épris de justice et de liberté. Elle travailla à partir de 1934 dans le quartier de la Madeleine à Paris comme secrétaire sténodactylo pour l’Union des entreprises des produits réfractaires qui regroupait vingt-sept entreprises. Elle vécut là les évènements de juin 1936.

À la fin de l’année 1940, elle fut contactée par Pierre Doiret qui lui fit part des activités clandestines qu’il menait. Peu à peu, Renée Quatremaire, avec des jeunes de son quartier dont son demi-frère Roger Patron, s’engagea dans des actions de Résistance. Elle faisait partie d’un groupe organisé sur la commune du Kremlin-Bicêtre (Seine, Val-de-Marne) qui fut muté sur celle d’Ivry en 1943. Membre des Francs-tireurs et partisans (FTP) et du mouvement de Résistance « Front national », elle participa à de très nombreuses actions : manifestations, diffusions de tracts, inscriptions sur les affiches allemandes, transport d’armes, recrutement pour la Résistance, création de comités populaires d’usines, recherches de planques et collectes de fonds. Elle mit en relation les différents mouvements de Résistance existants. Sa profession de dactylo lui permettait tout particulièrement de tirer de nombreux tracts. Elle tapa ainsi la retranscription de la dernière lettre de Robert Witchiz, un des 23 de l’Affiche rouge. Elle parvint à faire sortir du commissariat d’Ivry les fiches établies sur les militants d’Ivry et de Vitry (Seine, Val-de-Marne). Elle était l’adjointe d’André Gouny – dit commandant Martin – qui dirigea avec Yves Pellane la libération d’Ivry en août 1944. Elle prit particulièrement en charge le ravitaillement des membres des milices patriotiques qui s’étaient constituées sur la commune. Cette initiative allait la conduire à mettre sur pied et à gérer la cantine inter-entreprises et d’œuvres sociales d’Ivry (fermée en 1978).

Après la guerre, elle participa à la création de l’amicale des anciens Forces françaises de l’intérieur/Francs-tireurs et partisans (FFI/FTP) puis fut une des responsables de l’Association nationale des anciens combattants de la Résistance (ANACR). Militante communiste à partir de 1944, elle était en 1951 responsable du travail parmi les femmes de la section d’Ivry, membre du secrétariat de la section entre 1952 et 1956. Elle fut élue en 1954 à la commission de contrôle financier de la fédération Seine-Sud du PCF et était alors signalée comme comptable. Elle y siégea jusqu’en 1961.

Trésorière de l’association pour la création d’un musée de la Résistance en 1965, elle s’engagea pour consigner la mémoire de cette période.

Renée Quatremaire s’était mariée le 11 mars 1933 à Ivry-sur-Seine avec Paul Kipienne.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article74067, notice QUATREMAIRE Renée, Claire [épouse KIPIENNE] par Michèle Rault, version mise en ligne le 16 septembre 2009, dernière modification le 19 octobre 2011.

Par Michèle Rault

SOURCES : Arch. Com. Ivry-sur-Seine. — Arch. du comité national du PCF. — Arch. de la fédération communiste du Val-de-Marne (Arch. dép. du Val-de-Marne). — Témoignage de Renée Quatremaire, 2004. — Notes de Paul Boulland.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément