NEYMARK Marc

Par Claude Pennetier

Né le 5 mars 1871 à Strasbourg (Bas-Rhin), mort le 15 avril 1957 à Villejuif (Seine, Val-de-Marne) ; artisan tailleur ; militant socialiste puis communiste ; maire adjoint du Kremlin-Bicêtre (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un commerçant (son père, Sender, était née à Makowa en Pologne, sa mère, Sara Kemlinski était également d’origine polonaise), Marc Neymark fuit élévé à Paris où ses parents s’étaient installés vers le milieu des années 1870. La famille était aisée mais elle connut des revers de fortune. Marc Neymarck était un autodidacte : il avait appris l’allemand et avait fait un séjour en Angleterre pour se familiariser à l’anglais.

Artisan tailleur, Marc Neymark si’nstalla au Kremin-Bicêtre avant 1910. Socialiste avant 1914, il fut élu le 7 décembre 1919 conseiller municipal socialiste de la première section du Kremlin-Bicêtre. Comme le maire, Georges Gérard, il rallia le Parti communiste après le congrès de Tours (décembre 1920) puis le quitta pour l’Union socialiste-communiste. Il fut réélu sous cette étiquette Parti d’unité prolétarienne (PUP) les 10 mai 1925 et le 5 mai 1929, accédant aux fonctions de troisième puis de premier adjoint. Il quitta en 1933 le PUP pour rejoindre le Parti socialiste SFIO, conserva son siège aux élections du 5 mai 1935 et retrouva sa délégation de premier adjoint.

La préfecture de la Seine le démit de son mandat le 8 juillet 1940 pour absence de son poste le 15 juin 1940.

À la Libération, Marc Neymark fit partie du conseil municipal provisoire dont il fut l’un des vice-présidents mais ne se représenta pas aux élections d’avril 1945.

Il était marié avec Laure Bourstein et avait deux enfants qui furent commerçants. Son fils, Marcel Neymark, fut élu conseiller municipal en 1955 puis adjoint du Kremlin-Bicêtre en 1959 et 1965.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73954, notice NEYMARK Marc par Claude Pennetier, version mise en ligne le 12 septembre 2009, dernière modification le 23 septembre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3, versements 10451/76/1 et 10441/64/2. — Témoignage de Marcel Neymark. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément