BAUDRIER Edgard, Louis, Gabriel

Par Annie Pennetier

Né le 18 mai 1901 à Villeneuve-Saint-Georges (Seine-et-Oise, Val-de-Marne), mort le 22 mai 1986 à Samois (Seine-et-Marne) ; serrurier et ajusteur ; conseiller municipal de Valenton (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) de 1947 à 1965.

Edgard Baudrier en 1968
Edgard Baudrier en 1968
Coll. privée Edgard Marcel Baudrier

Fils de Louis Gabriel, agent des chemins de fer, natif de Samois (Seine-et-Marne) installé à Villeneuve-Saint-Georges, Edgard Baudrier avait deux frères et une soeur. Il obtint le certificat d’études à l’âge de onze ans à Villeneuve-Saint-Georges, puis il fit un apprentissage de serrurier chez un artisan de Samois, où la famille était revenue. Il était grand, corpulent et d’une force peu commune. Son frère aîné Maurice lui obtint un emploi aux wagons-lits dans sa ville natale, mais il préféra redevenir serrurier à Ivry-sur-Seine (Seine) puis chef d’équipe de l’atelier de fabrication métallique de l’entreprise Sureau dans cette même commune.

Edgard Baudrier s’installa à Valenton en 1941 où il acheta une petite maison au Paillis (60ter Grande rue, aujourd’hui rue du colonel Fabien) et travailla dans l’entreprise Alkan. Ajusteur très qualifié, syndicaliste CGT, il fut secrétaire du comité d’entreprise pendant une dizaine d’années. Il fut élu conseiller municipal de Valenton le 19 octobre 1947 sur la liste communiste, mais sans parti. Le conseil le désigna grand électeur pour l’élection du président de la République Vincent Auriol le 16 janvier 1947.

Baudrier fut réélu conseiller le 26 avril 1953 et le 8 mars 1959. Il siégea jusqu’en 1965 puis quitta Valenton pour Samois. La première magistrature municipale était occupée par Fernande Flagon puis Julien Duranton. Son frère Louis, né à Villeneuve-Saint-Georges, apprenti typographe dans cette ville, fut ouvrier imprimeur au journal l’Humanité avant et après-guerre. Perquisitionné à son domicile de Draveil, il fut interné pendant quatre ans dans divers camps dont Châteaubriant.

Edgard Baudrier se maria civilement à Samois (Seine-et-Marne) le 5 avril 1924 avec Marguerite Saron ; ils eurent deux enfants auxquels ils ne donnèrent pas d’éducation religieuse.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73864, notice BAUDRIER Edgard, Louis, Gabriel par Annie Pennetier, version mise en ligne le 9 septembre 2009, dernière modification le 23 juin 2010.

Par Annie Pennetier

Edgard Baudrier en 1968
Edgard Baudrier en 1968
Coll. privée Edgard Marcel Baudrier

SOURCES : Arch. Dép. Val-de-Marne, 1711 W 1. — Association de recherches et d’études de Valenton (AREV), Valenton des origines à nos jours, 1987. — État civil de Villeneuve-Saint-Georges. — Entretien, en 2009, avec son fils, Edgard Marcel Baudrier, né en 1935. — Notes d’Emmanuel Hagen.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément