MAILLET Georges [MAILLET Louis, Félix, Georges]

Par Michèle Rault, Nathalie Viet-Depaule

Né le 29 février 1876 à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 16 novembre 1938 à Paris (Xe arr.) ; employé d’octroi, chimiste ; militant socialiste ; conseiller municipal puis maire (1913-1919) d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un représentant de commerce, Georges Maillet vint habiter à Ivry-sur-Seine au début du siècle. Inscrit sur les listes électorales en 1900 comme chimiste, il fut nommé surveillant de l’octroi municipal en juin 1901.

Adhérent du Parti ouvrier français, Georges Maillet siégea à la commission exécutive de la fédération de la Seine dont il démissionna en 1905. Il suivit alors le député Jules Coutant et fut élu sur sa liste aux élections municipales de 1908. Il cumula de nombreuses responsabilités locales : secrétaire du syndicat des employés de l’octroi de la banlieue de Paris et de la section ivryenne de la Ligue des droits de l’homme. Il fut l’un des fondateurs d’une association de vacances populaires et scolaires et administrateur de la caisse des écoles.

Ayant rejoint la Fédération socialiste autonome, Maillet en devint le secrétaire pour la 3e circonscription de Sceaux et fut délégué, en 1910, au congrès de Gentilly. Il fit partie du comité de rédaction de la tribune socialiste de La Voix des communes. Réélu conseiller municipal en 1912, désigné comme troisième adjoint, il remplaça en septembre 1913 le maire, Jules Coutant, qui venait de mourir.

Poursuivant la gestion de son prédécesseur, sa magistrature fut particulièrement marquée par la Première Guerre mondiale. Mobilisé le 7 août 1914, Maillet ne retrouva son fauteuil de maire qu’en octobre 1916, alors que la gestion municipale était très contestée. Ayant fait appel à la confiance de son conseil qui refusa de la lui voter, il démissionna au cours de la séance du 23 mars 1919, annonçant qu’il avait quitté le Parti républicain socialiste et demandé son adhésion au Parti socialiste SFIO. Il est difficile de retracer ensuite son évolution politique exacte. Resta-t-il au Parti socialiste ou rallia-t-il en 1925 le Parti communiste comme certains témoins le suggèrent ?

Georges Maillet se maria à Ivry-sur-Seine, le 7 novembre 1918, avec Germaine Beunon, sténo-dactylographe. Il était alors ingénieur chimiste. Il exerça cette profession à l’usine Jourdrain d’Ivry puis dans une entreprise de Clichy et enfin à l’Assistance publique.

Il était toujours domicilié à Ivry au moment de sa mort.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73759, notice MAILLET Georges [MAILLET Louis, Félix, Georges] par Michèle Rault, Nathalie Viet-Depaule, version mise en ligne le 1er septembre 2009, dernière modification le 27 octobre 2009.

Par Michèle Rault, Nathalie Viet-Depaule

SOURCES : Arch. Com. Ivry-sur-Seine. — La Voix des communes. — Nathalie Viet-Depaule, Du côté d’Ivry-sur-Seine. Des conseillers municipaux aux habitants de 1870 à 1939, CEMS, 1984.

Version imprimable Signaler un complément