PELUCHON Alfred

Né le 12 février 1890 à Asnières (Seine, Hauts-de-Seine) ; cheminot puis maréchal-ferrant ; syndicaliste unitaire (CGTU) et militant communiste de Seine-et-Oise [Val-de-Marne] puis de Seine-et-Marne.

Fils d’un boucher, Alfred Peluchon, ancien cheminot révoqué pour fait de grève, maréchal-ferrant et forgeron en voitures, devint secrétaire du syndicat unitaire des Métaux de Villeneuve-Saint-Georges (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) au début des années 1920. En 1924, il fut élu à la commission exécutive de l’Union unitaire des syndicats de Seine-et-Oise (voir Alfred Doyen*). Puis, lors du Ier congrès de l’Union des syndicats de Seine et Seine-et-Oise (25 janvier, 1er et 22 février 1925), il fut reconduit dans cette fonction. Au cours du congrès, il siégea au sein de la commission de vérification des mandats.

Lors des élections législatives de mai 1924, il fut candidat du Bloc ouvrier et paysan en Seine-et-Marne en 10e position sur la liste conduite par André Marty. Il recueillit 60 726 voix sur 217 135 suffrages exprimés.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7358, notice PELUCHON Alfred, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 12 septembre 2009.

SOURCES : Arch. Dép. Seine-et-Oise, 2 M 11 16. — L’Humanité, 27 février 1925.

Version imprimable Signaler un complément