LABADIE Raymond

Par Claude Pennetier

Né le 24 février 1921 à Paris (XIVe arr.) ; électricien ; militant communiste ; déporté ; conseiller municipal de Créteil (Seine, Val-de-Marne) de 1947 à 1951.

Raymond Labadie dit Albert.
Raymond Labadie dit Albert.
Préfecture de Police, BS2, tous droits réservés.

Raymond Labadie fut élevé dans une famille communiste de Créteil. Sa mère, Blanche Surest, était sans profession. Son père, Henry, coiffeur, fut candidat communiste aux élections municipales de 1935. Sa soeur Simone Labadie (née le 28 février 1923 à Paris XIIIe arr., coiffeuse, domiciliée rue du Port) fut militante de l’Union des femmes contre la guerre et le fascisme et, en 1936, des Jeunes filles de France.

Raymond Labadie fut un actif militant communiste clandestin. En janvier 1943, l’arrestation de Roger Linet et le démantèlement de la direction parisienne entraîna son arrestation. Interné, il fut puis déporté "NN" le 11 juillet 1943 vers le camp de Natzweiler (matricule 4479). Transféré à Sachsenhausen, il fut libéré le 22 avril 1945.

Sa sœur Simone Labadie connut également l’arrestation en janvier 1943, dans les mêmes circonstances. Elle mourut le 16 mars 1945 à Ravensbrück (Allemagne).

Raymond Labadie devint conseiller municipal communiste de Créteil en octobre 1947. Son mandat prit fin le 11 mai 1951 en raison de son état de santé.

Raymond Labadie avait un frère, Bernard, né en 1935.

Il s’était marié le 24 avril 1948 avec Lucienne Mazin.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73574, notice LABADIE Raymond par Claude Pennetier, version mise en ligne le 26 août 2009, dernière modification le 22 octobre 2009.

Par Claude Pennetier

Raymond Labadie dit Albert.
Raymond Labadie dit Albert.
Préfecture de Police, BS2, tous droits réservés.
Raymond Labadie dit Albert.
Raymond Labadie dit Albert.
Préfecture de Police, BS2, tous droits réservés.

SOURCES : Arch. PPo. Activités communistes pendant l’Occupation, carton 3. — Arch. Mun. Créteil. — Note de Jean-Pierre Besse. — Renseignements communiqués par Jeannine Gruselle.

Version imprimable Signaler un complément