BÉTHUNE Eugène

Par Claude Pennetier

Né le 20 juillet 1881 à Fresnoy-le-Grand (Aisne), mort le 22 mars 1951 à Villejuif (Seine, Val-de-Marne) ; tisseur puis infirmier ; militant communiste ; conseiller municipal de Villejuif.

Fils d’un père et d’une mère tisseurs, tisseur lui-même, sympathisant socialiste et conseiller municipal de Fresnoy-le-Grand, infirmier et militant syndicaliste à l’Asile d’aliénés de Villejuif, Eugène Béthune fut élu conseiller municipal communiste de cette ville, en mai 1929 en 22e position, et réélu en mai 1935 en 14e position, sur la liste dirigée par Paul Vaillant-Couturier.

Déchu de son mandat le 29 février 1940, interné le 5 mars 1940, Eugène Béthune séjourna au camp de Baillet et à l’Île d’Yeu avant d’être libéré le 2 décembre 1943. Il reprit son poste et ses activités à la Libération.

Présenté par le Comité local de Libération de Villejuif pour faire partie du conseil municipal provisoire nommé 26 septembre 1944 (présidé par Louis Dolly), il devint vice-président selon l’arrêté préfectoral du 13 novembre 1944.

Réélu conseiller le 29 avril 1945 en quatrième position au classement général (5 857 voix sur 11 546 votants), il devint premier adjoint au maire communiste le 9 mai 1945 et deuxième adjoint supplémentaire le 27 octobre 1947 (municipalité Louis Dolly).

Marié le 9 mai 1908 à Fresnoy avec Suzanne Coquelet (décédée le 22 août 1918), Eugène Béthune épousa le 12 juillet 1921 à Villejuif Eugènie Piette puis le 25 mars 1937, toujours à Villejuif, Lucie Berson.

Père d’un fils, il mourut à Villejuif en cours de mandat le 22 mars 1951.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73312, notice BÉTHUNE Eugène par Claude Pennetier, version mise en ligne le 14 août 2009, dernière modification le 20 décembre 2009.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; vers. 10441/64/2 n° 24. — Arch. Com. Villejuif. — Renseignements recueillis par M. Carlos Escoda. — État civil de Fresnoy-le-Grand.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément