HÜRLIMANN Hans, Konrad

Par Peter Huber

Originaire de Bäretswil, Hans Hürlimann naquit à Zurich en 1900 et mourut à Zurich en 1938 ; libraire ; communiste suisse.

Hans Hürliman fut aide-libraire et, comme son demi-frère Karl, membre du Parti communiste depuis sa fondation. Il vécut d’abord à Lucerne, où il travailla comme libraire puis, en 1922, s’installa à Zurich. Il siégea au Grand Conseil de 1923 à 1926.

Il se rendit en Union soviétique en 1924 avec un groupe de jeunes communistes composé de Lydia Dübi, Jakob Jäggin, Robert Krebs et Sigi Bamatter. À partir de 1925, il géra avec Gottlieb Suter, originaire de Affoltern am Albis et né en 1896, la filiale zurichoise à la Gerbergasse 9 du « Neuer Deutscher Verlag » sous le nom de Coram AG. En 1930, Robert Krebs l’accusa dans une lettre de s’être joint à l’Opposition autour de [Bringolf-<50863], alors même qu’en septembre de cette année il était chargé, avec Hans Itschner, de « guider » politiquement, voire d’observer le Schaffhousois à Moscou.

En 1933, il dirigea en commun avec sa femme Johanna, née Sidler (1902-1979), avec qui il était marié depuis 1923, la maison de distribution de films Prometheus à Zurich. En 1923, le Parti publia une intervention qu’il avait faite au Grand Conseil zurichois sous forme de brochure : Wo sind die Landesverräte.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73259, notice HÜRLIMANN Hans, Konrad par Peter Huber, version mise en ligne le 13 août 2009, dernière modification le 21 août 2010.

Par Peter Huber

SOURCES : Archives fédérales suisses, Berne, E21/8991 ; Contrôle des habitants, Bäretswil ; Contrôle des habitants, Zurich — E. Joos, Parteien und Presse im Kanton Schaffhausen, Thayngen/Schaffhausen, Schaffhauser Beiträge zur Geschichte, 1975, 612 p. (ici p. 433) — B. Studer, Un parti sous influence, op. cit. 818 p. — Entretien avec Fritz N. Platten, 12 novembre 1990.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément