GILLIARD Marc

Par Brigitte Studer

Né en 1914 à Lausanne ; communiste suisse.

Originaire de Fiez sur Grandson et Yverdon (canton de Vaud), Marc Gilliard qui naquit en 1914 à Lausanne dans une famille bourgeoise vivait à Paris en 1990. Il était le fils d’Edmond Gilliard (1875-1969), professeur de gymnase et écrivain, l’un des fondateurs des Cahiers Vaudois, qui joua un très grand rôle dans l’histoire des Lettres en Suisse romande. Il obtint, en 1931, son baccalauréat, puis fit des études de lettres à Bâle et à Lausanne. Il devint membre des Jeunesses socialistes après les événements de novembre 1932 à Genève, puis du Parti communiste en 1933 (tout en restant membre du PS), pour lequel il se présenta comme candidat vaudois au Conseil national en 1935. Il collaborait au journal communiste, La Lutte.

Il partit ensuite poursuivre ses études à Paris, à l’École des langues orientales. Il travailla pour l’édition française d’Inprekorr jusqu’en 1939. Après un retour en Suisse, durant lequel il collabora occasionnellement à La Semaine et plus régulièrement à Cause commune, il vécut plus tard dans la capitale française, puis de nouveau à Lausanne. Il fut marié avec Jacqueline Favre, dont il divorça.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73192, notice GILLIARD Marc par Brigitte Studer, version mise en ligne le 10 août 2009, dernière modification le 23 août 2010.

Par Brigitte Studer

SOURCES : F. Blaser, Bibliographie der Schweizer Presse mit Einschluss des Fürstentums Liechtenstein, I, Bâle, Birkhäuser Verlag, 1956-1958, XXX, 1441 p. (ici p. 628). — J.-M. Pauchard, Quelques aspects de la presse clandestine en Suisse romande pendant la Seconde Guerre mondiale, mémoire de licence de l’Université de Neuchâtel, 1980, 144 p. (ici p. 36). — B. Studer, Un parti sous influence, op.cit. — Entretien avec Marc Gilliard, 19 avril 1990.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément