ROCHE Jean, Auguste

Par Claude Pennetier, Michèle Rault

Né le 26 juin 1899 à Paris (XVe arr.), mort le 25 septembre 1979 à Créteil (Val-de-Marne) ; employé communal d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) ; militant communiste ; conseiller municipal d’Alfortville (Seine, Val-de-Marne).

Fils d’un scieur de long, Jean Roche eut, selon son témoignage, une enfance malheureuse dans la Creuse. Il vint à Paris en 1916 comme aide maçon puis devint ouvrier paveur. En 1917, il adhéra au groupe des Jeunesses socialistes du XIIIe arr. dont Henri Coudon, dit Henri Méric, était responsable.

Embauché en juillet 1920 à la Ville d’Alfortville, délégué syndical à la Bourse du Travail, il milita à la section locale du Parti socialiste SFIO et rallia les rangs du Parti communiste après le congrès de Tours (décembre 1920). Révoqué en février 1926 par le maire Lucien Brénot, il trouva du travail au service de la voirie de la Ville d’Ivry-sur-Seine.

Secrétaire de la cellule de la Centrale des Eaux d’Ivry, de la section alfortvilloise du Secours rouge (1927-1933), Jean Roche fut élu conseiller municipal communiste d’Alfortville sur la liste de Marcel Capron le 12 mai 1929 (17e sur 27), puis le 5 mai 1935 (25e sur 27). Il fut déchu de son mandat le 1er mars 1940 par la préfecture de la Seine et perdit son emploi fin mai en raison de son appartenance au Parti communiste. Il était alors chef de chantier.

Il fut arrêté le 29 décembre 1940 pour propagande communiste clandestine et interné à la Santé, à Fresnes, aux camps de Châteaubriant, Voves, Pithiviers, Laleu, La Rochelle puis à l’île de Ré d’où il fut libéré le 14 décembre 1944. Jean Roche reprit son service en janvier 1945 à la Ville d’Ivry et devint conducteur de travaux jusqu’à sa retraite, en août 1959.

Jean Roche retrouva son siège de conseiller municipal d’Alfortville en 1947, fut réélu en 1951 sur la liste du général Malleret Joinville, siègea jusqu’en 1959, dirigea, sans succès, la liste communiste aux élections du 15 mars 1959. Il était secondé par Charles Kaas et Lucien Baujard. Il fut réélu en 1965.

Il avait été secrétaire de la section Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes (FNDIRP) de 1945 à 1949, membre du secrétariat de section du PC de 1950 à 1955 puis du comité de section.

Il s’était marié le 10 novembre 1923, à Alfortville, avec Adrienne Noël, couturière, née en 1896 dans la Creuse.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73178, notice ROCHE Jean, Auguste par Claude Pennetier, Michèle Rault, version mise en ligne le 9 août 2009, dernière modification le 4 octobre 2013.

Par Claude Pennetier, Michèle Rault

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; vers. 10451/76/1, 10441/64/2. — Arch. PPo. 101. — Arch. Mun. Ivry-sur-Seine. — Arch. Musée de la Résistance. — Arch. Dép. Val-de-Marne, arch. de la fédération communiste du Val-de-Marne.

Version imprimable Signaler un complément