LÉVESQUE Eugène, Paul

Par Claude Pennetier

Né le 15 septembre 1867 à Arcueil-Cachan (Seine, Val-de-Marne), mort le 23 décembre 1928 à Saint-Calais (Sarthe) ; représentant de commerce ; militant socialiste ; maire de Choisy-le-Roi (Seine, Val-de-Marne) de 1919 à 1921, puis de Saint-Calais de 1925 à 1928.

Eugène Lévesque
Eugène Lévesque
Hubert-Rouger, Les Fédération socialistes, t. III, op.cit., p. 236.

Fils de Louis Levesque, jardinier et de Julia Boyer, sans profession, Eugène Levesque fut représentant de commerce. Il adhéra au mouvement socialiste en 1898. Il participa au congrès général des organisations socialistes à Paris, salle Wagram (1900), délégué par l’union des Socialistes indépendants de Choisy-le-Roi. Il fut secrétaire adjoint de la Fédération des socialistes révolutionnaires indépendants de la Seine et, plus tard, appartint au comité général du PSF. Le 10 décembre 1919, il fut élu maire de Choisy-le-Roi. Il démissionna de ses fonctions de maire le 27 juillet 1921. Jean Petit lui succéda.

Candidat socialiste au conseil d’arrondissement d’Ivry (Seine, Val-de-Marne), le 14 décembre 1919, Eugène Levesque recueillit 5 481 voix sur 8 761 votants. Après le congrès de Tours (décembre 1920), il rejoignit le Parti communiste, mais y resta peu de temps. Il quitta Choisy-le-Roi vraisemblablement en 1924, date de sa radiation des listes électorales.

Élu maire de Saint-Calais (Sarthe) le 17 mai 1925, Eugène Levesque le demeura jusqu’à sa mort. Il fut l’artisan de l’implantation socialiste dans l’arrondissement de Saint-Calais. En 1928, il assurait le secrétariat de la Fédération des sections SFIO de l’arrondissement qui en comprenait quatre dans l’arrondissement de Saint-Calais, cinq dans celui de Bouloire, sept dans celui de La Châtre, quatre dans celui de Grand-Lucé, deux dans celui de Vibraye. Il fut délégué au conseil national de juin 1927.

Le socialiste Camille Martellière lui succéda à la mairie de Saint-Calais.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73176, notice LÉVESQUE Eugène, Paul par Claude Pennetier, version mise en ligne le 9 août 2009, dernière modification le 20 juin 2010.

Par Claude Pennetier

Eugène Lévesque
Eugène Lévesque
Hubert-Rouger, Les Fédération socialistes, t. III, op.cit., p. 236.

SOURCES : Arch. Com. Choisy-le-Roi. — La République sociale de l’Ouest, 1927-1928. — L’Humanité, 11 janvier 1921. — L’Internationale, 1er janvier 1921. — Lettre de la mairie de Saint-Calais. — Notes de Nathalie Viet-Depaule. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément