RASTOUL Arthur, Henri

Par Claude Pennetier

Né le 7 juin 1900 à Oued-Fodda (Algérie) ; commis principal des postes ; dirigeant socialiste de Maisons-Alfort (Seine, Val-de-Marne).

Franc-maçon, Arthur Rastoul entra à la section socialiste SFIO de Maisons-Alfort (Seine) en 1925 et en devint secrétaire. À la réunion du 25 janvier 1935, il fit voter une proposition de liste commune avec le Parti communiste pour les élections municipales, par vingt voix contre sept et une abstention. Après le refus du rayon communiste, le secrétaire de la section socialiste se prononça pour une liste socialiste dont il prit la tête. Le 5 mai 1935, les socialistes furent devancés par les communistes. Arthur Rastoul proposa à ceux-ci la constitution d’une liste antifasciste pour le second tour mais essuya un refus. Les socialistes se désistèrent pour la liste communiste dirigée par Albert Vassart qui fut élue.

Rastoul refusa d’être le porte-drapeau de son parti aux élections du conseil général de la fin mai 1935. En faisant son rapport moral le 19 octobre 1935, il annonça qu’il allait « incessamment quitter Maisons-Alfort et que par conséquent il ne pourra accepter le renouvellement de ses fonctions de secrétaire. Il rappelle que lors de son arrivée à la section en 1925, celle-ci comprenait 5 ou 6 adhérents. il est heureux de constater les progrès réalisés depuis » (Arch. section socialiste). La section groupait alors soixante-cinq adhérents. Dreux le remplaça au secrétariat, Rastoul n’acceptant qu’un poste de délégué à la propagande. Plusieurs indices signalent une hostilité de certains militants envers Rastoul. À l’élection de la commission exécutive, il ne réunit que vingt voix contre trente au candidat le mieux placé. Lorsque Rastoul demanda sa mutation à la 15e section en janvier 1936, il joignit à sa lettre un ordre du jour de l’Union des sections de son canton qu’il déclara « ne pouvoir accepter ». Enfin, à la réunion de section du 25 janvier 1936, le vote d’une motion de sympathie à Rastoul donna lieu à un débat qui se déroula « avec passion, violence et confusion » (Arch. section socialiste). Rastoul vint rendre visite à son ancienne section le 30 avril 1937 et fit une « causerie » sur « l’évolution de l’humanité ». Il était alors membre de la 21e section.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article73137, notice RASTOUL Arthur, Henri par Claude Pennetier, version mise en ligne le 2 août 2009, dernière modification le 22 mars 2012.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Dép. Seine. — Arch. section socialiste de Maisons-Alfort. — Presse locale.

Version imprimable Signaler un complément