VÉZINAUD

Ouvrier bottier ; demeurant, 29, rue des Menuts à Bordeaux (Gironde) ; membre de la section bordelaise de l’Internationale fondée en 1867.

« Homme énergique, dont la vie privée est irréprochable, mais dont l’exaltation politique est extrême » (Rapport de M. de Chamaillard, Enquête parlementaire sur l’insurrection du 18 mars 1871, p. 65), Vézinaud fut délégué au congrès de Lausanne de l’Internationale en septembre 1867 et ne manqua pas une des quinze séances (cf. Procès-verbaux du Congrès de l’AIT réuni à Lausanne du 2 au 8 septembre 1867, p. 17). James Guillaume, qui partagea sa chambre à l’hôtel du Raisin durant le congrès, l’a présenté ainsi : « Quant au Bordelais dont j’aime le parler méridional vif et accentué, c’est le citoyen Vézinaud, cordonnier, qui a fait ses sept ans de service militaire et qui n’en est pas plus fier ; c’est un ancien disciple de Cabet, mais il est converti maintenant, avec toute la France, aux doctrines mutuellistes ; bon républicain également, mais pas blanquiste » (article de J. Guillaume dans Diogène, 27 septembre-24 octobre 1867 reproduit en partie dans l’Internationale, Documents et Souvenirs, t. 1, p. 31). Vézinaud fit état au congrès d’une section encore « faible », mais groupant néanmoins 57 cotisants et ayant recueilli l’adhésion d’une association coopérative de production d’ouvriers voiliers et d’une association de tailleurs.
Le 28 avril 1871, il signa comme président de la section bordelaise de l’AIT — Bausey signant comme secrétaire — une déclaration affirmant que l’association ne porterait comme candidat au conseil municipal que ceux qui adopteraient le programme de la Commune de Paris (Enquête parlementaire sur l’insurrection du 18 mars 1871, p. 65).
Liste des adhérents de l’Internationale à Bordeaux antérieurement à la Commune (en dehors des 21 candidats aux élections du 30 avril 1871 — Voir Pachy) : Bausey, Raymond Belloc, Bertin, Bouzet, Dargance, Doureau, Dubiau P., Dutartre, Fondeville père, Fondeville fils, Georges C., Legrand, Marchet A., Prudhomme, Steeg, Vézinaud.
Pour les adhérents de l’Internationale après la Commune, Voir Wilmart.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article72558, notice VÉZINAUD , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 janvier 2019.
Version imprimable Signaler un complément