VANDRIESSCHE (ou VANDRIESSCH) Pierre, François.

Né le 12 décembre 1845 à Zèle (Belgique) ; demeurant à Paris, 10, passage de la Bonne-Graine (XIe arr.) ; célibataire ; ébéniste. Pendant le 1er Siège, il servit comme simple garde à la 1re compagnie de marche du 206e bataillon et continua son service sous la Commune. Fait prisonnier le 22 mai, porte Maillot, il fut condamné le 7 mars 1872, par le 12e conseil de guerre, à la déportation simple ; le 30 novembre 1872, il vit sa peine commuée en dix ans de bannissement ; le 20 avril 1879, il obtint la remise du reste sous condition d’un arrêté d’expulsion. Rentré en Belgique en 1879, Vandriessche se fixa à Bruxelles, et y fréquenta les milieux anarchistes. Il était alors décrit comme suit : « Il est grand, maigre, barbe blonde, il est très exalté, demeure chaussée d’Anvers, 255 ».
Voir Zingé F.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article72279, notice VANDRIESSCHE (ou VANDRIESSCH) Pierre, François. , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 septembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/775. — Arch. Min. Aff. étrang. Belgique, 119 II. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément