VALLIER Pierre, Marie

Né le 10 juillet 1834 à Passy (Haute-Savoie), demeurant à Paris, 20, rue des Vertus (IIIe arr.), célibataire, Pierre Vallier était plombier, ou gazier. Il avait subi, avant 1870, deux condamnations pour escroquerie et rébellion. Engagé volontaire dans les Éclaireurs Lafont-Mocquart, pour la durée de la guerre, il fut licencié le 5 février 1871 avec un certificat de bonne conduite. Il travailla jusqu’au 18 avril. À cette date il entra comme simple garde à la 1re compagnie de marche du 54e bataillon ; le 18 mai, il se fit admettre à l’ambulance d’Ivry pour se soustraire au service ; il y fut fait prisonnier le 29 mai. Il fut condamné, le 20 mai 1872, par le 9e conseil de guerre, à un an de prison et cinq ans de surveillance ; il gagna la Suisse où il arriva postérieurement au 1er janvier 1873.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article72222, notice VALLIER Pierre, Marie , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/780. — Arch. PPo. B a/431, pièces 786 à 791 et listes d’exilés.

Version imprimable Signaler un complément