SEYVAUD Louis, Parfait

Né le 25 août 1843 à Paris ; y demeurant, 172, rue du Faubourg-Saint-Antoine (XIIe arr.) ; célibataire ; employé de commerce. Il avait servi dans l’armée de 1861 à 1863 et de 1864 à 1868. Lors de la déclaration de guerre, il s’engagea dans les chasseurs à pied. Il fut libéré le 9 mars 1871, comme caporal, avec un certificat de bonne conduite ; vers le 10 avril, il entra dans la 2e compagnie de marche du 70e bataillon fédéré et fut élu caporal. Il quitta ce bataillon le 24, puis s’engagea dans les francs-tireurs de la République. Élu sergent le 1er mai, il devint, le 10, sous-lieutenant. Il suivit, le 19, sa compagnie aux remparts ; on le fit prisonnier le 22 à la Muette. Les renseignements recueillis sur son compte étaient assez bons. Il fut condamné, le 17 janvier 1872, par le 13e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques ; il vit sa peine commuée le 23 mai 1872 en cinq ans de détention ; détenu à Clairvaux, puis à Belle-Île (10 octobre 1875), il y eut une conduite satisfaisante (juin 1876) ; il obtint remise du reste de la détention et de la surveillance le 27 juin 1876.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article70997, notice SEYVAUD Louis, Parfait , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/739.

Version imprimable Signaler un complément