SELLIER Alexis, Charles

Né le 27 mars 1840 ; marié, père de trois enfants, dont deux étaient morts ; tourneur sur cuivre à Paris. Caporal au 53e bataillon, il fut élu capitaine, après le 18 mars 1871, dans la 1re compagnie de marche. En mai, il passa deux jours au fort d’Issy ; le 22, il défendit la barricade du Pont-Neuf, puis son bataillon se débanda et il fut obligé de se cacher. C’était un ancien soldat, décoré, d’après le rapport de police, et chef d’un atelier de tourneurs sur cuivre ; « Il réalisait des bénéfices importants ». Il fut condamné, le 9 novembre 1871, par le 8e conseil de guerre, à la déportation simple. Détenu un temps à l’île d’Oléron, il fut noté pour son indiscipline, puis déporté. À son dossier se trouve une lettre qu’il écrivit de l’île des Pins à sa femme, le 16 janvier 1876. Le 15 août 1876, il vit sa peine commuée en six ans de détention, puis obtint la remise du reste le 20 octobre 1877 ; il rentra par le Navarin.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article70889, notice SELLIER Alexis, Charles , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/731, n° 5354, BB 24/770 (Île d’Oléron, 14 septembre 1872) et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément