SAMSON Paul, Jean

Né le 16 avril 1842 à Charenton (Seine) ; marié, père d’un enfant ; garçon boucher — ou chaudronnier ? — En 1871, il fut capitaine d’état-major à la 1re compagnie du 126e bataillon fédéré. Il fut condamné par contumace, le 21 décembre 1872, par le 10e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; il « aurait été fusillé à l’entrée des troupes » — Vuillaume (op. cit), faisant état d’une lettre du commandant du bataillon des Enfants du Père Duchêne, dit que Samson se rendit, rue de Rennes, et qu’on le fusilla au carrefour de la Croix-Rouge, VIe arr.
Samson obtint la remise de sa peine en 1879.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article70573, notice SAMSON Paul, Jean , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/833. — Arch. Min. Guerre, 10e conseil (n° 674). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Vuillaume, Mes Cahiers rouges..., op. cit., lettre de Maître, commandant du bataillon.

Version imprimable Signaler un complément