ROUSSILHE Léon [ROUSSILHE Jean-Baptiste, Léon]

Né le 15 février 1840 à Nurnhac (?), Cantal ; marié, père de deux enfants ; sommelier. Il avait été condamné deux fois avant 1870 : 16 f d’amende pour délit de chasse, 5 f (ou 50 f ?) pour tromperie. En 1871, il était capitaine à la 4e compagnie de marche du 112e bataillon fédéré. Il fut condamné par contumace, le 13 août 1874, par le 4e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il purgea sa contumace, et, le 10 décembre 1875, le 3e conseil de guerre ramena sa peine à un an de prison.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article70282, notice ROUSSILHE Léon [ROUSSILHE Jean-Baptiste, Léon] , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/821, S 76, n° 3608. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 2120). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément