ROUILLON Joseph

Né le 4 décembre 1844 à Giparcy (?) arr. d’Anvilliers (?) (Meuse) ; tailleur.

Il avait servi pendant la guerre dans les Francs-Tireurs de Mocquart ; rentré à Paris après l’armistice, il travailla jusqu’à fin avril, puis s’enrôla dans une compagnie de marche du 116e bataillon. Il alla à Neuilly et y resta douze jours. Il fut blessé sur la barricade de la rue de Provence et soigné à l’ambulance de la rue Drouot (IXe arr.), puis fait prisonnier. Les renseignements fournis sur son compte étaient « bons » : « Ouvrier probe et laborieux » et « partisan de l’ordre ». Condamné, le 9 mars 1872, par le 16e conseil de guerre à un an de prison, il fit l’objet de graves plaintes à Nevers où il était interné : il y proclamait « hautement » des « principes subversifs ».

Il demeurait à Paris.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article70170, notice ROUILLON Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 août 2013.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/754.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément