ROUCHY Jean, Charles

Par Notice complétée par Marianne Enckell

Né le 23 juin 1835 à Bernay (Eure) ; mort vers 1880 ; cordonnier ; communard.

Cordonnier puis soldat de la Garde impériale, Jean Rouchy fit les campagnes de Crimée et d’Italie, où il aurait pris de graves habitudes d’intempérance. Il quitta la Garde impériale et épousa Victorine Malenfant à Orléans le 13 mai 1861. Un fils naquit le 14 janvier 1864. Gravement malade, il fut soigné par le Dr Dupas, rue Myrrha, adhérent de l’Internationale. Leur fils mourut le 28 janvier 1868.

Membre de l’Internationale comme son épouse, Rouchy fut fait prisonnier le 3 décembre 1870 à Orléans par les Prussiens, réussit à s’évader. Sa femme vint le chercher munie d’un passeport en blanc qui lui lui permit de rentrer à Paris, 44, rue de Lille (VIIe arr.). Engagé, pendant la guerre, dans les Francs-Tireurs de Paris, il fit la campagne dans les armées de la Loire et de l’Est, puis rentra à Paris fin février 1871. Il s’enrôla dans les Défenseurs de la République en formation à la caserne Nationale sous les ordres du colonel Naze, comme cantinier. Gravement brûlé au pied par une marmite d’eau bouillante, il ne put rejoindre le bataillon que vers la mi-mai à Passy.

Il fut fait prisonnier dès l’entrée des troupes, le 22 mai dans l’école des Frères où il avait établi sa cantine (Passy). Il fut emmené à Satory, puis aux Chantiers et interné sur le Tage en rade de Cherbourg avant de passer devant le 7e conseil de guerre et d’être condamné à deux ans de prison et dix ans de surveillance.

Libéré en 1874, il rejoignit à Genève sa femme, et participa probablement avec elle à une coopérative anarchiste de cordonniers.

Il mourut hospitalisé, peut-être en asile psychiatrique, à la fin de la décennie. Sa femme se remaria par la suite avec Gustave Brocher.

On le trouve parfois sous le nom de Charles Rouchy (L. Descaves, Philémon, vieux de la vieille, op. cit., p. 301).

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article70135, notice ROUCHY Jean, Charles par Notice complétée par Marianne Enckell, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 mars 2017.

Par Notice complétée par Marianne Enckell

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/773. — Notes de Bretonnière et de Michel Cordillot. — — Gustave Brocher Papers, IISG Amsterdam.

Version imprimable Signaler un complément