NAMUR Jean-Baptiste

Né vers 1824 ; cheminot ; républicain du Tarn-et-Garonne.

Garde-surveillant à la gare de Montauban (Tarn-et-Garonne),. En 1858-1859, après une longue enquête, la préfecture de Tarn-et-Garonne lui refusa un certificat de bonne vie et mœurs, comme « exalté et démagogue ». En 1861, il passait pour un « homme d’action » du parti républicain. Il était alors ouvrier cordonnier, ce qui laisserait penser qu’il avait perdu son emploi de 1858, à cause de l’étiquette d’« adversaire du gouvernement » qui lui était régulièrement accolée.

Pour citer cet article :
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article7009, notice NAMUR Jean-Baptiste, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 30 juin 2008.

SOURCE : Arch. Dép. Tarn-et-Garonne, 27 M 4.

Version imprimable Signaler un complément